Le gazon kikuyu : points forts, prix moyen, entretien et arrosage

Le gazon kikuyu est un gazon qui survit très bien à la sécheresse et ne demande pas de tontre régulière.

Ces deux qualités en ont fait la star de nombreuses pelouses en Méditerranée et dans les pays chauds (le kikuyu n'apprécie pas trop le froid).

Découvrez sur cette page les avantages indiscutables et les inconvénients possibles liés à l'utilisation de kikuyu en gazon.

Comment le semer, le planter, l'entretenir, quel kikuyu choisir, combien le payer : tous nos conseils sont ici.

pelouse en kikuyu

Qu’est-ce que le gazon kikuyu ?

Le kikuyu (prononcez « kikouyou ») est une herbe subtropicale (Kenya, Éthiopie, Tanzanie, Burundi, Congo, Rwanda… ou elle est utilisée comme pâturage en raison de sa richesse nutritive pour le bétail), de la famille des graminées.

Son nom scientifique est pennisetum clandestinum.

gazon kikuyu

Sa forme est celle d’une tige rampante le long de laquelle, se développent de nombreuses pousses feuillues, qui s’enracinent profondément (rhizomes) et qui, malgré une pousse un peu lente, s’installent généralement densément et pour rester.

L’herbe kikuyu ne fleurit pas, ou alors très discrètement.

De son origine exotique, cette herbe a pris des capacités de résistance importante à la sécheresse et à la chaleur, ce qui en ces temps de canicules, de restrictions d’eau et de réchauffement climatique, est fort appréciable pour un gazon !

La pelouse kikuyu est dense, douce agréable au contact pieds nus, et gardera sa belle couleur verte, peu importe les aléas climatiques. À une exception toutefois… ce vert tend vers le jaune en hiver !

Cette herbe se plaît définitivement en plein soleil, et au chaud. Si vous habitez dans le Sud ou dans une région qui interdit fréquemment l’arrosage, ce gazon est fait pour vous.

Bonus du kikuyu, il ne dépassera jamais 5 à 10 centimètres de haut, vous pourrez donc facilement vous abstenir de tondre si vous aimez les pelouses un peu hautes ! Le kikuyu est donc un couvre-sol résistant, dense, et sans grande exigence d’entretien.

Sa nature colonisatrice aura par ailleurs tendance à chasser les adventices (« mauvaises herbes »).

Depuis que le kikuyu a conquis les propriétaires de jardin en bord de mer, on a par ailleurs remarqué qu’il tolérait très bien les embruns et l’atmosphère saline.

On appelle parfois par abus de langage le kikuyu « gazon portugais ».

Le saviez-vous ?

Le kikuyu tire son nom de la tribu des Kikuyus du Kenya.

Les Kikuyus sont un peuple de cultivateurs de montagne, à l’origine des révoltes kenyanes contre le gouvernement britannique dans les années 50. Ce qu’il reste des terres des Kikuyus est essentiellement occupé par des plantations de café et de vieilles fermes coloniales toujours entretenues (par des blancs).

La tribu a été largement victime de massacres ethniques au Kenya. La poignée de Kikuyus restant à l’heure actuelle sont devenus agriculteurs sédentaires, et cultivent le sorgho, le mil et quelques affaires de légumineuses tandis que l’autre moitié gère de petites fabriques de production d’objets artisanaux pour vendre aux touristes.

tribu des Kikuyus du Kenya

Les différents types de gazon kikuyu

La définition du kikuyu donne parfois lieu à des abus de dénomination.

Le faux kikuyu

Il existe un gazon vendu dans le commerce sous la fasse appellation de kikuyu. Ce « faux kikuyu » est en fait de l’herbe à bison (Bouteloua dactyloides) et n’a pas du tout les mêmes caractéristiques.

L’herbe de Saint-Augustin (Stenotaphrum de secundatum) est également parfois vendue sous la fausse appellation de kikuyu.

Et le vrai kikuyu

Le véritable pennisetum clandestinum est le seul à avoir ces caractéristiques agronomiques de résistance, de fertilité, nutritionnelles et de réactivation biologique des sols.

Il modifie en effet les caractéristiques physiques et hydriques des sols qu’il rend plus poreux, plus stables et plus humifères tout en stimulant leur activité microbienne. On a remarqué qu’il réussissait à soigner certains sols de leurs « maladies de la terre » (flétrissement bactérien de la tomate, pourridiés, gros genou, ver blanc…).

La variété de kikuyu utilisée dans les pays du Sud (gazon kikuyu en Espagne) ou des tropiques est le « Whittet ». On trouve aussi du « Noonan », encore plus résistant à la sécheresse.

Les autres variétés de Pennisetum (80) sont plus ressemblantes à des herbes aux écouvillons (Pennisetum messiacum, Pennisetum villosum…)

Astuce

Associez votre kikuyu à du trèfle pour un fourrage de qualité à donner aux herbivores.

Où semer du gazon kikuyu ?

  • dans un patio ou cour
  • sur un toit-terrasse
  • sur la terre
  • sur les talus
  • dans un périmètre restreint par des bordures

Le kikuyu se plaît sous les climats chauds et humides… ou chauds et secs. À condition toutefois que la sécheresse soit temporaire et qu’il ne s’agisse pas d’un climat aride.

Le climat méditerranéen lui convient parfaitement. Privilégiez une exposition ensoleillée.

Les zones littorales françaises sont également des endroits de plantation ou le kikuyu s’adaptera bien à condition que le terrain ne soit pas trop sablonneux.

Il aura tendance à naturellement décompacter les sols lourds ou argileux.

Entre autres qualités, le gazon kikuyu résiste à l’écrasement et au piétinement, vous pourrez donc sans hésitation le semer sur une aire de jeux, un jardin de ville ou d’école, ou un jardin ou lequel les gens auront plaisir à marcher pieds nus.

Si vous vivez dans une région aux hivers froids, le gel pourrait rendre difficile la survie du kikuyu. Il sera jaune et aura du mal à s’installer.

Le kikuyu se plante facilement sur les terrains avec des pentes ou talus : ses racines assureront la tenue des déclivités et talus qui ne glisseront pas.

On trouve du kikuyu jusqu’à 3500 mètres d’altitude, donc les hauteurs et la montagne (sous climat doux) ne lui feront pas peur.

Le kikuyu exerce naturellement un excellent contrôle des adventices (on parle d’une herbe allélopathique). Au point d’ailleurs d’avoir tendance à montrer des signes invasifs.

Bien qu’allélopathique, vous pouvez tranquillement associer le kikuyu à certaines cultures, sans craindre qu’il n’en compromette la croissance :

  • Haricot
  • Maïs
  • Pomme de terre
  • Riz
  • Soja
  • Tomate
  • Trèfle
kikuyu envahissant

Ne mélangez pas le kikuyu avec d’autres gazons, il en empêchera la levée.

Dans les vergers d’agrumes, de pommiers et de pêchers, une couverture en gazon kikuyu va permettre de contrôler les adventices. Il faudra simplement faucher le kikuyu devenu trop dense et le donner en pâture aux animaux.

Certains essais agricoles sont en cours avec l’utilisation de kikuyu en sol forestier, afin de déterminer si le kikuyu peut aider le reboisement de cyprès par exemple. Le kikuyu empêche les mauvaises herbes de faire concurrence aux jeunes arbustes.

Pour peu que vous l’arrosiez régulièrement et le nourrissiez, le kikuyu va s’installer un peu trop bien.


Il aura tendance à monter sur les grillages, les murets et clôtures, à envahir les haies et massifs… Ne laissant que peu, voire pas du tout d’espace aux autres espèces végétales. C’est une plante très agressive.


Si vous devez semer ou planter du kikuyu, veillez à le « contenir » dans des zones bordées ou parées d’un écran anti racines.

Avantages et inconvénients du kikuyu

  • Beau vert profond même en été
  • Chasse les adventices
  • Dense et couvrant
  • Doux
  • Insensibilité aux maladies et nuisibles
  • Nutritif pour les animaux en fourrage
  • Rééquilibre le sol
  • Résistant
  • Retient la terre des talus
  • S’enracine profondément
  • Supporte l’air salin
  • Supporte la sécheresse momentanée
  • Thérapeutique sur certaines maladies comme le pourridié
  • Très peu d’entretien
  • Attention aux régions arides (maximum 4 mois de sécheresse)
  • Difficile à retirer une fois installé, le kikuyu peut devenir envahissant
  • Gélif à -2 °C
  • Grimpe sur les clôtures et grillages
  • Prix assez cher
  • Ne supporte pas la tonte rase
  • Ne supporte pas le froid (il jaunit et prend une allure de paille)
  • Pousse lente

Comment semer du gazon kikuyu ?

  1. Attendez les premières chaleurs pour semer le kikuyu : cette graminée se sème au printemps uniquement (mai à juin), à 12 à 15 g par m².
  2. Préparez le sol à la grelinette
  3. Semez à la volée : En mélangeant les graines avec du sable sec. Sur talus, recouvrez de substrat.
  4. Arrosez pendant la période de levée : la germination du kikuyu peut durer plusieurs semaines, mais toujours à 16 degrés minimum.
  5. Désherbez la première année : le kikuyu chassera ensuite les adventices seul.

Comment repiquer du kikuyu ?

  1. Le kikuyu se multiplie par bouture de stolons de 20 à 30 cm avec 3 nœuds minimum.
  2. Le kikuyu repiqué se plante au printemps soit en ligne (tous les 30 cm) ou en quinconce (5 cm entre chaque plant).
  3. Bouturez les rhizomes à chaque départ de racines.
  4. Replantez directement dans la pelouse.
  5. Le kikuyu s’accommode mal des sols pauvres. Il faudra si c’est le cas sur votre terrain, lui apporter des nutriments azotés et du compost. Dans ce cas, pralinez les boutures avant plantation.

Ne cherchez pas à récolter des graines de kikuyu : les fleurs son rares, très petites et très près du sol.

Pour des graines de qualité, il faut une production en cadre botanique contrôlé.

semer kikuyu

Entretien du kikuyu

Ce n’est pas sans raison que ceux qui le commercialisent parlent de gazon sans entretien kikuyu.

Ne tondez pas la première année, puis jamais à moins de 10 cm par la suite, et occasionnellement seulement.

Le kikuyu n’apprécie pas particulièrement l’acidité : un amendement calcaire et des apports d’azote aideront son installation.

Inutile de protéger votre kikuyu contre maladies et parasites : il se défendra parfaitement bien tout seul.

N’arrosez pas le kikuyu en dehors de la période de levage après semis ou transplantation des boutures. Si la sécheresse s’installe en été, arrosez légèrement, tous les 10 jours environ. En dehors de ces périodes, il est inutile d’arroser votre pelouse.

Si vous avez connu un hiver particulièrement froid avec des gelées, scarifiez votre kikuyu au printemps et terreautez la pelouse.

Épandez du compost une à deux fois par an (au printemps et avant l’hiver).

Prix d'une pelouse en kikuyu

Le prix du gazon kikuyu est globalement plus élevé à l’achat que les autres types de gazons naturels.

Toutefois c’est à l’entretien que vous ferez des économies, ainsi que sur le désherbage des adventices.

Le prix du kikuyu à semer se situe aux alentours de 30 € la boîte de 500 g.
Comptez 15 g par m², soit environ 1 kg pour 65 m².
Ramené au mètre carré, le prix du kikuyu est d’environ 1,50 €.

Le prix du kikuyu en boutures à repiquer sera beaucoup plus élevé :

  • Plante à l’unité : 4 €
  • Lot de 90 plants (10 m²) : > 300 €
  • Lot de 900 plants (100 m²) : 1350 €

Il n’existe pas d’offre à l’heure actuelle pour du kikuyu en plaque.

Où trouver et acheter du kikuyu ?

Où a Dans la plupart des grandes surfaces de jardinage spécialisées dans les graminées, et sur les sites de jardinage ou de vente de semences et de plantes en ligne (Willemse, Vilmorin…)

Sur des sites de vente en ligne généralistes (Amazon…), vous trouverez également une offre intéressante de graines et boutures de kikuyu à planter. Assurez-vous simplement des délais et conditions de préparation de la livraison, et des garanties de reprise au cas ou la bouture arrive sèche.

Vérifiez toujours la composition de votre kikuyu et assurez-vous lors de l’achat de gazon kikuyu de ne pas acheter de « faux kikuyu ».

type d'herbe kikuyu

Notre avis sur le kikuyu

Esthétique

Un joli vert en été et au soleil, qui devient facilement jaune pendant les mois d’hiver. C’est une graminée ligneuse, donc la tige est parfois visible sous les brins d’herbe. On aime ou on n’aime pas.

Usages

Le kikuyu se plante partout, mais colonise au moins autant. Essayez dans la mesure du possible de le planter à distance de vos autres endroits cultivés, et contenez-le avec des bordures de gazon efficaces.

Prix
Admettons-le, c’est un gazon cher à l’achat. Surtout en plantules (préférez les graines à semer). Mais son prix d’achat est compensé par les économies d’entretien.

Résistance
Excellente résistance au piétinement et à l’écrasement. Le kikuyu est un gazon gélif dès -2 degrés toutefois. Il se remettra mal d’un hiver trop froid.

Longévité
Le kikuyu est une plante pérenne.
Une fois installée, sa longévité est excellente. Les prairies constituées de kikuyu peuvent être qualifiées de permanentes.

Entretien
Arrosez votre kikuyu souvent lors de la levée. Puis tous les 10 jours pendant la sécheresse. Ne tondez que rarement et jamais à moins de 10 cm. Inutile de désherber. Le kikuyu fait partie des gazons faciles à entretenir.

Écologie
Peu exigeant en eau et restauratif de l’équilibre du sol, le kikuyu a des vertus écologiques indiscutables. Seul son aspect agressif et envahissant pourrait poser problème.

Confort

Très agréable pieds nus.