Comment planter un arbre, de A à Z

Abécédaire de la plantation d’arbres.

Tout ce qu’il faut savoir pour planter dans votre jardin, dans les meilleures conditions possible :

Quoi planter au jardin  ?
Comment planter un arbre ?
Quand planter des arbres fruitiers ou fragiles ?
Etc.

planter un arbre

A... Arbres et arbustes

Les espèces d’arbres et arbustes ont des caractéristiques et exigences divergentes les unes des autres.

Sol, climat, période de plantation, profondeur, motte racinaire, taille de plantation, technique de transplantation… Que vous plantiez un chêne ou un palmier, la méthode ne sera pas la même.

Pour aller plus loin dans la connaissance des arbres et arbustes, leur culture, leur taille d’entretien et les soins à leur apporter, consultez nos fiches de culture, par espèces d'arbres:

B... Bonne action

planter des arbres en france

Planter des arbres en France, comme sur toute la planète, c’est avant tout faire une bonne action.

Pour soi comme pour les autres.

De nombreuses associations dans le monde entier s’organisent et proposent de planter des arbres pour la planète.

Comme Reforest'Action, une ONG dont l’objectif est de sensibiliser le public et d’agir pour la reforestation en France, pour lutter contre la déforestation, le changement climatique et l’érosion de la biodiversité. Depuis 2010, Reforest’Action a planté plus de 5 millions d’arbres grâce à une plateforme de plantation participative.

D’autres organisations comme Cœur de Forêt  proposent de planter un arbre à son nom, sous la forme d’un parrainage. L’objectif de cette initiative est de créer une alternative pour les populations particulièrement touchées par la déforestation en Bolivie, Madagascar, Indonésie…

Celui qui plante des arbres, sachant qu’il ne s’assiéra jamais à leur ombre, a tout au moins commencé à comprendre le sens de la vie ! 

Rabindranath Tagore
Prix Nobel de Littérature (1913)

C... Choisir ses plantations

La première chose à faire avant de planter… est de choisir quel arbre planter !

On ne plante pas n’importe quoi n’importe où.

L’exposition, la nature du sol, les infrastructures autour, la proximité des voisins et d’autres végétaux, le climat… tout cela est à prendre en compte.

Les végétaux à planter se choisissent également selon l’effet esthétique recherché ou l’utilité de l’arbre.

Posez vous les bonnes questions avant de choisir une variété au hasard. Avez-vous envie d'arbres... :

  • Pour cacher le vis-à-vis et protéger votre intimité ?
  • Pour l’ombrage ?
  • Pour les fruits ?
  • Pour les oiseaux et les insectes ?
  • Pour leur floraison ?
  • Pour leur valeur patrimoniale (et immobilière) ?
  • Pour une ambiance méditerranéenne ou bord de piscine ?
  • Pour sculpter des topiaires  ?
  • Pour un feuillage décoratif ?
  • Pour un feuillage persistant ?
  • Pour un port pleureur  ?
  • Pour une écorce décorative
  • Pour une haie brise-vue
  • Pour tout de suite ou pour dans 20 ans ?

Trouver facilement un jardinier pour vos travaux d'élagages, d'entretien de jardin ou d'aménagement

D... Dessiner un plan de plantation

plan de plantation

Que ce soit sur un logiciel 3D de conception de jardin ou sur une feuille de papier avec des feutres de couleur, dessinez un plan de plantation, à l’échelle, de votre futur jardin (1 cm pour 1 mètre).

Cela vous permettra de faire une checklist de tous les points importants et de ne pas planter le mauvais arbre au mauvais endroit.

Essayez de le faire également en coupe, pour prévoir la perspective (ne cachez pas un joli petit arbre visible de votre fenêtre par un immense palmier ou houppier).

Un plan de plantation permet d’utiliser au mieux la surface disponible : bosquets, massifs, allées, pelouses, arbres, arbustes, terrasse, muret, bassin…

  •  Prévoyez l’arrosage.
  • Prévoyez la chute des feuilles.
  • Prévoyez le passage de la tondeuse et la circulation des usagers du jardin.
  • Prévoyez le travail de l’élagueur ou la cueillette des futurs fruits.
  • Révisez la réglementation et mesurez les distances de plantation depuis votre maison, et depuis la limite de votre terrain.

E... Erreurs fréquentes

Devoir abattre un arbre devenu trop grand parce qu’on n’avait pas étudié son développement, ou parce qu’on est allergique à son pollen est vraiment très regrettable.

Pour ne pas en arriver à de telles extrémités, pour respecter la réglementation, et pour uniformiser la conception et l’aménagement de son jardin, il convient de se renseigner un minimum avant de planter un arbre.

Encore une fois parce qu’il est dommage de planter un arbre dans un sol qui ne lui conviendra pas ou pour le voir geler au premier hiver.

Voici quelques erreurs à ne pas commettre, mais pourtant fréquentes :

  • Ne faites pas l'impasse sur la réglementation et les distances de plantation.
  • Ne plantez pas d’espèce invasive.
  • Si vous avez des allergies saisonnières, ne plantez pas d’arbre aux pollens odorants.
  • Ne plantez pas d’arbre dont l’enracinement est trop profond si vous n’avez pas suffisamment d'épaisseur d’humus.
  • Si vous manquez de soleil au jardin, ne plantez pas d’arbre au houppier trop volumineux
  • Si vous ne pensez pas les consommer, évitez de planter des arbres fruitiers dont les fruits pourriront au sol et attireront nuisibles et maladies.
  • Si vous aimez les arbres en tête de chat ou en trogne, ne plantez pas de conifères.
  • Si des nuisibles ou parasites ont été signalés dans la région, ne plantez pas d’arbres sensibles (buis, palmiers, chênes…)
  • Ne plantez pas d’espèces méditerranéennes ou tropicales si vous habitez dans une région aux hivers rudes.
  • Si le ramassage des feuilles vous rebute ou si vous avez une piscine non couverte, ne plantez pas d’espèces au feuillage caduque.
  • Si vous manquez de place et que vos arbres sont déjà à l’étroit, ne plantez pas d’espèce dominante.
  • Ne plantez pas d’arbres à écoulements de sève ou de latex au-dessus de votre place de stationnement.
  • Si vous avez de nombreux réseaux enterrés, ne plantez pas d’espèces aux racines à déploiement large.

F... Fruitiers : quand les planter ?

tailler pommier poirier (5)-min

Comment planter un arbre fruitier ? 

  1. Décaissez un trou au moins double de votre motte racinaire. 
  2. Garnissez-en le fond d’une poignée de graviers et de fumure organique.
  3. Installez un tuteur ou hauban selon la taille de l’arbre fruitier.
  4. Pralinez les racines et répartissez-les au fond du trou.
  5. Comblez et tassez.
  6. Sarclez une butée autour du tronc.
  7. Arrosez abondamment.



Quand planter un arbre fruitier ?


De préférence à l’automne ou au début de l’hiver, hors période de gel.

G... Garanties des pépiniéristes

L’achat d’un arbre, en particulier d’un arbre adulte, peut parfois être un véritable investissement.

On atteint facilement plusieurs centaines d’euros pour les spécimens de plus de 2 mètres. Voire plusieurs milliers.

Sachant cela il serait très frustrant que sitôt l’arbre replanté en pleine terre, malgré que les indications de transplantation aient été précautionneusement suivies, votre arbre dépérisse sous vos yeux et finisse par ne pas reprendre.

Pourtant cela arrive. En particulier si vous achetez sur internet et que la livraison est faite par un transporteur non spécialisé dans le transport des végétaux. Les racines peuvent dessécher et aucune praline n’y fera.

La plupart des pépiniéristes et horticulteurs vous proposeront donc des garanties de reprise de leurs végétaux (renseignez-vous avant d’acheter : ce n’est pas toujours le cas des grandes surfaces de jardinage).

Certains proposent ces garanties à condition de replanter eux-mêmes les arbres (moyennant prestation de service), d’autres étendent ces garanties si c’est vous procédez à la plantation.

Selon le cas ce qui est garanti (remplacement ou reprise) est :

  • la reprise (sous conditions)
  • le respect variétal (pour les fruitiers greffés)
  • la couleur de floraison
  • la provenance (PEFC/FSC)

Les arbres victimes d’attaques parasitaires ou mauvais usages de produits phytosanitaires ne seront pas remplacés.

Les mauvaises conditions climatiques (gel, grêle, inondations) ne sont pas prises en compte.

Les plantes gélives et les plantes de haie sont souvent exclues.

H... Hauteur : choisir la bonne taille d'arbre

Planter un arbre qui pousse vite et obtenir une haie brise vue en moins de 6 mois est quelque chose dont vous rêvez sans doute.

Cependant il faut laisser la nature faire son travail selon son propre échéancier.

Si certaines espèces poussent plus rapidement que d’autres, il faudra quand même être patient et attendre que votre nouvel arbre s’adapte et s’acclimate. Inutile d’espérer accrocher la balançoire aux branches d’un chêne de 1,50 m que vous venez de planter avant… 20 ou 30 ans !

Pour des raisons de budget et de faisabilité, on plante la plupart du temps des arbres jeunes (1, 50 m à 2, 50 m). Un petit sujet demandera plus de patience, mais il aura de meilleures chances de reprise.

Les arbres adultes sont très chers, très délicats, et devront être installés sur place par des spécialistes.

Il sera très fragile pendant les premières années et pourrait figer sa croissance pendant quelques années avant de se sentir bien sur place.

Un arbre de plus de 3 mètres peut valloir de 500 à 5000 €, selon l'espèce.

J... Jardinier : le spécialiste de la plantation

pépiniériste

Pour planter et aménager votre jardin, vous avez plusieurs possibilités :

  • soit confier la transplantation au pépiniériste
  • soit faire intervenir un jardinier ou entreprise de paysagiste
  • soit faire superviser le chantier par l’architecte paysagiste qui aura conçu votre jardin en tant que maître d’œuvre
  • soit le faire vous-même

Tout dépendra de l’échelle du projet.

Pour avoir de beaux arbres et un beau jardin, les végétaux doivent avoir été choisis avec soin, selon des règles botaniques que les professionnels du jardin connaissent sur le bout des ongles.

Ils vous proposeront des études de faisabilité, vous donneront des conseils, et vous offriront des garanties sur le travail accompli.

Pensez au calendrier : les plantations ne se font pas n’importe quand. 

Prévenez votre artisan suffisamment tôt pour organiser la conception, l’achat et l’aménagement à la bonne saison.

En fonction de la complexité du projet et du degré de technicité (créer un jardin d’espèces tropicales ou un verger de fruitier par exemple), vous aurez tout intérêt à faire confiance aux savoir-faire de votre jardinier.

Trouver facilement un jardinier pour vos travaux d'élagages, d'entretien de jardin ou d'aménagement

M... Méthode de plantation

La technique de plantation d’un arbre n’est pas en soi très exigeante, mais demande quand même d’être bien outillé, organisé, et un peu d’huile de coude.

méthode plantation arbre

Pour commencer, planter un arbre en hiver permet de profiter de la dormance des végétaux et de mener l’opération dans de bonnes conditions.

Plantez hors gel, et hors période de pluie.

Selon la taille de votre arbre, il vous faudra généralement un tuteur ou kit de haubanage.

  1. Commencez par le trou de plantation d’arbuste. À la bêche et à la pelle si l’arbre est petit, avec une mini pelle si l’arbre est de taille importante.
  2. Creusez un trou large et profond, d’un volume au moins double de celui de la motte.
  3. Si l’arbuste est à racines nues, procédez à un pralinage (trempez les racines dans un mélange eau, argile et bouse de vache, ou dans une préparation vendue prête à l’emploi en jardinerie).
  4. S’il est en motte, aérez légèrement la motte et coupez les racines les plus fines (jamais la racine centrale).
  5. Ameublissez suffisamment la terre au fond du trou.
  6. Si l’arbre a des racines envahissantes, prévoyez un écran racinaire.
  7. Jetez ensuite un mélange de fumure organique et de compost bien tamisés.
  8. Enfoncez un tuteur ou hauban solide.
  9. Tamisez la terre mise de côté, amendez-la avec du terreau de plantation et un peu de poudre d’os ou purin organique et mélangez bien.
  10. Remplissez le fond du trou de plantation.
  11. Installez votre arbre et ses racines.
  12. Attention : s’il y a un point de greffe, veillez à ne pas l’enterrer. 
  13. Comblez le reste du trou en veillant à ce que l’arbre reste bien droit, et en tassant à chaque couche de 10 cm.
  14. Tassez autour du tronc et créez une cuvette de terre.
  15. L’arrosage des arbres après plantation devra être très généreux, puis régulier pendant les 2 ou 3 premières années après plantation.
  16. Paillez avec un paillage organique : copeaux, BRF, paille, tontes de gazon…)
  17. Si nécessaire, protégez le jeune arbre à l’aide d’un grillage pour éviter que des animaux ne viennent en manger l’écorce. 

O... Outils pour planter un arbre

> Arrosoir ou tuyau d’arrosage
> Bêches
> Billes d’argile
> Brouette
> Compost
> Croc ou griffe
> Écran anti racines
> Film géotextile
> Fumier
> Kit de haubanage/tuteurage

> Kit de test de pH
> Mini pelle
> Paillage
> Pelles
> Pioches
> Préparation de pralinage
> Purin organique
> Sarcloir
> Terreau

P... Prix de plantation

Que l’on parle de conception, de terrassement, d’aménagement, de plantation ou d’entretien sanitaire, les divers volets du budget du jardin sont très variables.

Tout compris, la fourchette est très large : de 4000 à 6000 € pour un jardin de 500 m².

Comptez en moyenne entre 10 et 60 € du m² pour faire aménager un jardin par un pro. Une rénovation de jardin peut varier entre 500 et 1500 € pour un terrain de 1000 m², sans les végétaux et la pose.

Le prix moyen de création de massifs hors achat des végétaux se situe aux alentours de 38 € le m².

Un architecte paysagiste facturera une prestation minimale de 3000 €.

Si l’on se concentre uniquement sur la partie plantation du jardin, ce sont les variétés choisies et la taille qui décideront de votre budget.

Le prix de la plantation d’une haie basique avec mise en place de plants jeunes revient au minimum à 4,50 € du mètre linéaire (ml).

Le prix pour une transplantation d’arbre peut aller de 75 à 2 700 € par arbre.

Comptez environ 125 € pour un arbre de taille réduite, 700 à 1 000 € pour un arbre de diamètre moyen et à partir de 2500 € pour arbre faisant plus de 4 m de hauteur. (Hors transport et volume de terre végétale).

Q... Quand planter ?

R... Réglementation

S... Sol : comment savoir quel type de terre j'ai  ?

T... Taille de plantation

V... Voisinage : les arbres qui cohabitent

déraciner un arbre

Ne plantez pas ensemble :

  • Arbres à développement large et arbres à développement élancé et vertical.
  • Arbres à fort système racinaire proche des constructions ou allées bitumées.
  • Arbres à fruits tachants au-dessus d’une terrasse.
  • Arbres à houppiers larges et plantes aimant l’ensoleillement.
  • Arbres fruitiers et arbres sujets à parasites/nuisibles (palmiers, lauriers, thuyas, buis…)
  • Espèces envahissantes et espèces indigènes.
  • Fruitiers et ornementaux.
  • Plantes ou arbres toxiques (laurier rose, muguet, bourrache, marronnier…) et fruitiers ou à proximité des aires de jeu/de repas.
  • Résineux et plantes à feuillage persistant.

Plantez ensemble :

  • Arbre haut et plante couvre sol (avec arbustes de hauteur intermédiaire).
  • Arbres méditerranéens et cactées.
  • Conifères et résineux.
  • Arbustes de haie et arbustes fruitiers.
  • Tous les fruitiers (diverses variétés).

Z... Zonage

Lors de la conception et de la plantation de votre jardin en cours d’aménagement (création de jardins), veillez à toujours prévoir les zonages suivants sur votre plan :

  • Allées
  • Point d’eau
  • Zone de circulation de la tondeuse
  • Zone de détente
  • Zone de jeu
  • Zone de repas
  • Zone de stationnement
  • Zone fruitiers/verger
  • Zone piscine
  • Zone technique (cabane à outils, arrivée d’eau, disjoncteur électrique…)

Donnez-nous votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. 

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}