Créer et aménager un jardin italien : guide complet (2021)

Le jardin italien : histoire et présentation du jardin à l'italienne, que l'on retrouve dans les plus belles villas de Toscane ou du Lac Majeur.

Qui peut créer un jardin italien ? Comment ? Et pour combien?

Quelles sont les plantes du jardin italien, et sont-elles adapées à tous les climats ?

Ou trouver un plan de jardin italien ?

Sur cette page, toutes les infos à connaître, les étapes pour créer et aménager votre jardin italien, et les astuces pour faire un mini jardin italien chez vous.

faire un jardin italien

Définition du jardin italien

Le jardin à l’italienne, également appelé jardin italien, ou jardin italien de la renaissance aux nombreuses fontaines, fait partie des grands jardins classiques. Au même titre que le jardin à la française ou que le jardin anglais.

Comme tous les jardins classiques, c’est un style de jardin très marqué par son aspect historique et patrimonial.

Il est symétrique, parfaitement entretenu et agencé, il est là pour montrer le contrôle exercé par la main de l’homme sur la nature, et pas pour célébrer la nature en elle-même (contrairement au jardin japonais par exemple).

Les jardins d’Italie sont très marqués par les terrasses et la taille des végétaux, au millimètre, qui mettent en valeur les perspectives comme des peintures.

Car il ne fait pas oublier que le jardin italien, en plus d’être un jardin de maestro, est un jardin méditerranéen très marqué par sa culture, avec quelques rappels de la splendeur de l’Antiquité romaine. Tout comme le mouvement artistique de la Renaissance italienne dans son ensemble d’ailleurs.

plan de jardin italien

Les sculptures et fontaines sont là pour nous le rappeler, avec des jeux d’eau dans les bassins et cascades (dont le jardin à la française s’est largement inspiré).

Le jardin italien est « né » à Florence, et il a emprunté aux jardins napolitains et à leurs vergers. Car si la Rome antique possédait déjà de magnifiques jardins, la Renaissance à Florence leur a apporté la notion de décor végétal napolitain. Et le lac Majeur, ses pentes qui fondent vers le lac, et la splendeur du paysage italien.

Les jardins autrefois emmurés dans les villas s’ouvrent sur le grand paysage.

De l’Antiquité, le jardin italien conserve les treilles et les fontaines, mais il en change l’échelle : il faut voir beaucoup plus grand, faire preuve d’ouverture et de perspectives.

On compose donc des plans, des terrasses, des écrans de végétation, souvent autour de nobles villas rurales de Toscane.

Le « nouveau » jardin sert de cadre aux réceptions fastueuses et aux spectacles de théâtre et de comédie donnés par la haute société de l’époque. Certains jardins ont également un labyrinthe, qui donne l’occasion aux invités de s’amuser…

Les jardins italiens en Toscane partent d’une large terrasse aux pieds de la villa (« Belvedere »), et descendent en paliers-terrasses qui ne sont pas sans évoquer les mythiques jardins suspendus (« giardini pensili »). Le jardin domine, avec en son centre, un escalier monumental. C’est la première fois qu’un élément aussi clairement architectural est implémenté dans le jardin.

jardin à l'italienne

La frontière avec l’extérieur est marquée par des haies, mais il n’est plus emmuré. Au contraire, il cherche à se fondre dans le paysage au loin, pour marquer la transition de l’état sauvage à l’état de la nature « civilisée ». Des panoramas sont cadrés, comme des fresques.

Le parterre, de fleurs ou d’eau, a une vocation purement décorative, ornementation de cette fresque grandiose qui lui apporte de l’éclat.

La pergola fait son apparition. C’est un élément de jardin parcouru par des fleurs grimpantes (roses, vignes, glycines…) rejoint par des allées et chemins, qui offre un peu d’ombre et un lieu de repos dans ces paysages frappés par le soleil en été. La pergola est généralement décorée de riches peintures.

La Renaissance italienne

La Renaissance italienne est une période de changements très importants pour toute l’Europe, entre la fin du 14e et le début du 16 e siècle. 

À cette époque, le monde passe l’obscurantisme du moyen âge à la modernité en s’ouvrant à la science et à l’art et en remettant au goût du jour les splendeurs de l’Art antique de la civilisation romaine, alors que l’Empire romain rayonnait sur le monde (d’où la « renaissance »).

La Méditerranée devient progressivement la plateforme des échanges commerciaux avec l’Asie, avec les routes de la soie et des épices. Le cœur géographique de la Renaissance italienne est la Toscane, avec Florence et Sienne. C’est l’ère de Michel-Ange, Léonard de Vinci, Raphaël

LES ÉLÉMENTS DU JARDIN À L'ITALIENNE

En tant que jardin classique, l’agencement du jardin à l’italienne est dicté par de nombreuses règles formelles.

La 
terrasse domine le haut du jardin (et de la pente).

Au centre, l’escalier monumental et possiblement une fontaine.

Des parterres-terrasses le long de la pente, structurés par des haies en buis soigneusement taillés ou des cyprès. Les terrasses sont dallées, et ces dalles représentent des motifs eux aussi géométriques.

Les éléments qui dominent sont les camaïeux de vert, donnés par les feuillages qui vont du bleu au gris et de nombreux éléments minéraux (marbres, fontaines, vasques, sculptures) à dominante blanche.

Les arbres et plantes sont méditerranéens, mais le jardin italien n’est pas pour autant un jardin sec : l’eau y est largement présente.

Le panorama est mis en valeur par la pente et par les cadrages, ou que l’on regarde.

La silhouette fine et élégante, majestueuse même, du cyprès domine le jardin et rappelle qu’on est bien en Italie (et en Toscane).

Le bosquet typique du jardin Renaissance italienne (bosco) contient un camaïeu de verts dans les feuillages. Il évoque le secret des lieux boisés dans lesquels se cachent les amoureux, dans lesquels la mythologie antique gréco-romaine abritait ses créatures. Il n’est pas rare de retrouver au milieu des bosquets italiens des grottes en stucco ou taillées dans la roche, abritant des statues de satyres…

Le jardin secret : les allées et labyrinthes qui traversent les bosquets mènent à une pergola ou un belvédère. Les tracés sont rectilignes et géométriques.

Les fleurs sont présentes partout, à l’ombre comme au soleil, en hauteur (sur des treilles) comme au ras du sol (en parterre ornemental).

Des topiaires dessinent le cadre des panoramas et des tableaux végétaux.

Des 
sculptures classiques et évocatrices de l’Antiquité ponctuent le jardin italien.

Le jardin italien : où et pour qui ?

Le jardin italien suppose au minimum une pente, un terrain ouvert sur le panorama, et une surface de terrain suffisamment grande pour pouvoir y aménager des terrasses.

En ce sens, il va être difficile d’aménager un jardin à l’italienne dans un pavillon de province. Soyons réalistes.

De même, le catalogue de végétaux prévu au jardin italien est un catalogue de plantes méditerranéennes, donc adaptées à un climat doux. Il est possible de « tricher » avec cet élément en recourant à des plantations en pot qu’on hivernera, ou en variant légèrement sur la sélection de plants.

Le sol peut-être sec ou humifère, mais ce jardin demandera une présence importante d’eau : bassins, fontaines, jets… Si vous vivez dans une région touchée par les sécheresses annuelles, il faudra trouver une solution pour l’alimentation en eau.

Enfin, par définition, le jardin italien était le jardin de la haute société toscane et napolitaine. Ce qui suppose que sa construction et son entretien nécessitent des moyens importants. Ce qui est toujours vrai.

jardien italien (19)

Il faudra tailler, élaguer, entretenir et balayer régulièrement, également assurer la maintenance des fontaines… Bref, le jardin italien suppose un budget conséquent.

Si vous n’avez pas une villa avec terrain donnant sur le lac Majeur, vous pouvez toutefois opter our une version revisitée du jardin italien, en gardant quelques principes fondamentaux (la pente et les terrasses et le choix des végétaux). Des oliviers et citronniers en pot, des buis taillés et des fontaines donneront à votre petit jardin un air de Toscane.

Avantages et inconvénients du jardin italien

  • Le classicisme a fait ses preuves.
  • Au bon endroit, avec la bonne topographie, le jardin italien sublime n’importe quelle maison et transforme le paysage en peinture de maître.
  • C’est un jardin pour demeures patrimoniales.
  • Si vous êtes amateur de sculpture et d’art topiaires, nul autre jardin ne saurait les accueillir aussi bien.
  • Comme le jardin à la française, il donne un cachet luxueux aux propriétés.
  • Cher à aménager et à entretenir, le jardin italien n’est pas à la portée de toutes les bourses.
  • Suppose un terrain vaste, ouvert et en pente. Ce qui est rare.
  • Ultra classique et synonyme de l’art italien : il n’est pas certain qu’il se mariera bien avec une architecture traditionnelle normande ou une maison contemporaine…
  • L’entretien est lourd et régulier.
  • Manque un peu de souplesse.
  • Peu écologique : taille sévère, consommation d’eau, terrassement important…

Les plantes du jardin à l'italienne

végétaux pour jardin italien

Cupressus sempervirens stricta : le cyprès de Florence. La plante de jardin à l’italienne par définition. Aucun jardin italien ne saurait s’en passer. Sa longue et fine ligne élancée vers le ciel est digne des plus grands maîtres de la Renaissance.

Pour le choix des autres végétaux du jardin italien, il faudra tenir compte du climat italien : doux et plutôt sec.

Amandier, laurier, cèdre, cyprès, bougainvilliers, lavande,citronniers, orangers, mandariniers.... La plupart de ces espèces ont des cultivars qui s’adaptent à presque tous les climats. Si vous avez des doutes, plantez-les en pots et enterrez le pot pour le déterrer à l’arrivée de l’hiver. Cependant ce conseil ne fonctionnera qu’avec un mini jardin italien : le travail serait colossal avec un jardin italien grandeur nature.

L’olivier, a naturellement sa place. On les utilise surtout en haie (jamais les haies ne coupent la vue ouverte sur le paysage toutefois).

Le buis et les topiaires sont des éléments structurés indispensables.

Pour rompre avec le vert qui domine, des parterres de fleurs basses colorées sont plantés, plutôt en taches de couleurs qu’en fresque multicolore.

Des rosiers, glycines et grimpantes parcourent les pergolas pour faire des toits ombragés et fleuris. Choisissez des variétés de roses très parfumées, pareil pour la lavande.

Palmiers et citronniers rustiques seront placés sur la terrasse.

Besoin d'un jardinier pour votre jardin ?

Les accessoires du jardin italien

grotte jardin à l'italienne
  • Graviers blancs pour les allées
  • Granit, marbre ou pierre blanche pour la terrasse et l’escalier monumental central
  • Statues néo-antiques : Ceres, Flora, Diane, Jupiter, Apollon, Hermès...
  • Grottes et statues mythologiques : Bacchus, le dieu Pan
  • Vasques et fontaines
  • Poteries ouvragées en terre cuite
  • Bancs de pierre
  • Pergolas en pierre ou fer forgé
  • Labyrinthe de buis ou de charmilles
  • Lions de pierre surplombant la volée d’escaliers
  • Bassins et fontaines géométriques avec des jets d’eau animaliers (poissons, dauphins…)
  • Cascade artificielle
  • Colonnades
  • Décors en sgraffite ou collages de nacre
michel angelo
statue jardin italien

Le pire acte de mauvais goût que vous pourriez faire dans votre jardin à l’italienne est de lui acheter ces statues en plâtre ou en ciment que l’on trouve dans les jardineries.


Les Italiens de l’époque avaient à leur disposition parmi les plus grands artistes de l’histoire pour leur sculpter des pièces (parfois monumentales) d’une qualité stupéfiante. Aujourd’hui la plupart de ces statues sont dans des musées.


Alors mieux vaut ne pas mettre de statue plutôt que de mettre de ces statues un peu « kitsch » et de mauvaise facture que l’on trouve désormais. Remplacez-les par exemple par des poteries en terre ou des sculptures contemporaines géométriques en acier cortene.

Inspirez-vous : jardins italiens célèbres

Comment créer un jardin italien, étape par étape

  1. Vous aurez fait la partie la plus difficile lorsque vous aurez trouvé le terrain : immense, en pente, ouvert sur un paysage exceptionnel !
  2. Il faut indiscutablement l’aide d’un concepteur de jardin ou d’un architecte pour vous aider à dessiner votre futur jardin italien, en tenant compte des perspectives, des cadrages de vue, du dessin droit et géométrique, de la symétrie, des parterres…
  3. Les éléments principaux qui structureront votre jardin seront la terrasse principale, les terrasses intermédiaires, et l’escalier central.
  4. Une fois ce travail d’architecture pure et dure réalisé, vous pourrez commencer à dessiner les allées, le labyrinthe, le ou les « bosco », les haies latérales, la pergola et les chemins de votre jardin à l’italienne.
  5. Le plan du jardin italien est très précis et permet de créer une parfaite harmonie entre les zones du jardin. Ce travail fin de dessin permet de créer des illusions d’optique ou de créer des jeux de couleurs.
  6. Le dessin achevé, viendra le moment de choisir les plantations, de donner forme aux topiaires et de fleurir le jardin.
  7. L’aide de professionnels sera indispensable.
jardin italien photo

Prix d'un jardin italien

On l’a vu : le jardin italien est un jardin de luxe.

Vous aurez besoin d’un budget pour sa création et sa conception, pour sa plantation, et pour son entretien.

Comptez un forfait de 10 000 à… 100 000 € pour la conception et la plantation. Beaucoup plus si vous utilisez des matériaux tels que du marbre ou des statues authentiques ou pièces uniques.

Un jardin italien exige un entretien régulier : retaillage des topiaires et des haies du labyrinthe, nettoyage des allées, taille des rosiers, entretien des bassins, garnissage des vasques et pots en fleurs au port retombant…

 Votre jardin à l’italienne ne souffrirait pas d’être négligé. Cela suppose donc un contrat d’entretien avec un jardinier (ou une équipe d’entreprise de jardinage selon sa taille) qui passera au minimum une fois par semaine. Prévoir un budget annuel minimal de 3000 €.