Le désherbage : la corvée des jardiniers

Toutes les personnes qui ont une maison, une terrasse, une allée, un potager ou ne serait-ce qu’un massif de fleurs le savent : désherber est une corvée !

Si par le passé la politique de désherbage consistait à faire table rase de tout ce qui n’était pas planté par nos soins, depuis quelques années, avec la prise de conscience environnementale, les méthodes de désherbage ont évolué.

On a même reconnu que certaines « mauvaises herbes » étaient en fait prolifiques, soit comme engrais vert, soit comme plante médicinale, soit comme plante mellifère attirant les abeilles.

Retour sur le désherbage intelligent et les techniques pour désherber sans stresser.

desherber

Comment reconnaitre les mauvaises herbes ?

Désherber commence par être en mesure de « reconnaître le bon grain de l’ivraie ». Car toutes les mauvaises herbes ne le sont pas !

Une plante adventice (du latin adventicius issu du verbe advenire, « qui vient de l’extérieur ») désigne une plante herbacée ou ligneuse qui pousse dans un endroit sans y avoir été intentionnellement installée.

Les adventices sont généralement considérées comme nuisibles, bien qu’elles puissent également être bénéfiques.

Désherber sans distinguer les herbes sauvages et nécessaires à la biodiversité des véritables nuisibles a des conséquences négatives sur les populations d’oiseaux et d’abeilles et a par ailleurs entraîné l’apparition de plantes résistantes aux herbicides.

Le désherbage systématique n’est de nos jours ni une pratique adaptée ni réfléchie, mais plutôt le reflet d’une incompréhension du fonctionnement des écosystèmes.

Demandez-vous ce qui est le plus important. Avoir un gazon immaculé ou de la biodiversité et des insectes en nombre dans votre hôtel à insectes et des oiseaux dans vos nichoirs ?

Le saviez-vous ?


La malherbologie désigne l’ensemble des sciences et des techniques permettant d’étudier ces « mauvaises herbes » qui croissent spontanément, pour les combattre.

mauvaises herbes reconnaitre

Liste des plantes sauvages de nos jardins

Il existe en France 1200 espèces d’adventices. Certaines sont méconnues et plutôt bénéfiques, d’autres sont des menaces.

Les « vraies » mauvaises herbes

  • Les espèces envahissantes : ambroisie, berce du Caucase, séneçon du Cap, renouée du Japon…
  • La galinsoga cilié peut abriter des insectes ravageurs, des nématodes et des virus.
  • La moutarde des champs sert d’hôte aux ravageurs et vecteurs des maladies des choux
ambroisie

Ambroisie

moutarde des champs

Moutarde des champs

Les adventices utiles

« Qu’est-ce donc qu’une mauvaise herbe, sinon une plante dont on n’a pas encore trouvé les vertus. » disait Ralph Waldo Emerson

  • Les plantes menacées d’extinction : bleuet, bupleurum rotundifolium L., miroir de Venus, gouz de Gerland, androsace des champs, brome velouté, nielle des blés, adonis d’automne…
  • Les comestibles : plantains, lierre terrestre, cardamine hirsute, Herbe aux goutteux, mouron des oiseaux, pissenlits, orties, bourse à pasteur… 
  • Les plantes médicinales : tisane de feuilles de ronces pour éviter les petits rhumes, sirop de baies de sureau contre la toux, racine de benoîte pour les maux de gorge, plantain pour soigner les brûlures légères et les petites plaies ou calmer les piqûres…
  • Les plantes utiles aux insectes : la bourdaine pour le papillon Citron, l’ortie pour les chenilles, épilobe pour le Sphinx de l’Épilobe, les trèfles pour les pollinisateurs....
  • Les plantes à bouquets ou décoratives : le coquelicot, le bleuet…
ortie

Ortie

epilobe

Epilobe

plantain

Plantain

Identification botanique : ne jouez pas avec votre santé


Ne confondez pas le muguet et l’ail des ours ou l’anthrisque et la ciguë ! Il existe de nombreux sites, livres, applications ou formations pour apprendre à identifier les herbes et plantes sauvages.

Comment désherber efficacement ? 

Le désherbage consiste à éliminer les herbes indésirables d’un endroit, soit pour des raisons esthétiques, soit parce qu’elles utilisent une partie des ressources nécessaires à des plantes volontairement cultivées.

Selon la configuration (champ, terrain de jeu, gazon, potager, parterre de fleurs, allée…), la technique de désherbage la plus efficace et la moins dommageable sera différente.

Trouver facilement un jardinier pour vos travaux d'élagages, d'entretien de jardin ou d'aménagement

Quelle est la meilleure saison pour désherber ?

Le désherbage n’est pas forcément une question de saison, mais de régularité. Plus vous entretiendrez régulièrement, plus vous pourrez empêcher les mauvaises herbes de repousser.

Il faudra dans tous les cas intervenir lorsque l’herbe est encore jeune : pour pouvoir tirer les racines plus facilement (et arracher la plante intégralement, pas juste sa partie aérienne) et avant que celle-ci n’ait eu le temps de produire des graines et de se resemer.

De manière générale, il est plus facile d’arracher les petites racines lorsque le sol est gorgé d’eau.

Un sol meuble est plus facile à travailler : aérez régulièrement votre sol tassé ou lourd avec une griffe de jardin.

gazon asterix

Comment désherber à la main ?

  • Le désherbage manuel consiste à enlever les mauvaises herbes à la main, avec un petit outil de désherbage manuel pour gratter, creuser, couper et déraciner.
  • C’est la méthode de désherbage la plus écologique, qui permet de désherber sans attaquer l’équilibre du sol. C’est également la méthode qui vous permettra d’avoir le résultat le plus soigné. 
  • Le désherbage manuel est la seule méthode possible dans un potager : les produits ou autres outils risqueraient d’endommager vos cultures.
  • Le désherbage manuel suppose un effort physique, beaucoup de temps, et souvent une position au sol inconfortable. 
sarclage

Qu’est ce que le sarclage ?

Le sarclage consiste à utiliser un sarcloir ou une binette en début de printemps pour racler le sol et enlever les herbes indésirables.

Dans un champ, l’opération de fait avec des engins à lames mécaniques.

Le désherbage thermique ou désherbage électrique

  • Le désherbage thermique se pratique au moyen d’un désherbeur thermique à gaz ou à brûleur électrique : la flamme va faire exploser les cellules végétales remplies d’eau et assécher la plante en surface comme sous terre.
  • Cette solution assez coûteuse présente un risque d’incendie, en particulier si vous mettez le feu à de la litière sèche ou des broussailles !
desherbeuse

Le désherbage mécanique

  • Le désherbage mécanique se pratique avec un motoculteur, seulement sur les surfaces suffisamment grandes. En retournant la couche supérieure de sol, vous coupez la lumière aux herbes qui ne peuvent plus se développer. Toutefois elles reviendront !
  • La botanique a par ailleurs prouvé que retourner ou bêcher la terre bouleversait drastiquement l’équilibre des strates du sol et l’appauvrissait, notamment en chassant les lombrics et autres organismes nécessaires à son aération.
  • Une autre méthode de désherbage mécanique consiste à utiliser un scarificateur à dents métalliques. Le scarificateur est particulièrement adapté aux pelouses non plantées : le scarificateur « griffe » la pelouse et en arrache la mousse qui a poussé entre les brins d’herbe.
  • La débroussailleuse ou tondeuse débroussailleuse permet de couper la broussaille et le terrain qui est envahi par les ronces et mauvaises herbes (liserons…). Cependant la débroussailleuse n’intervient qu’en surface et ne retire par les racines. Les mauvaises herbes ne sont que fauchées.
  • Les cultures qui peuvent être désherbées mécaniquement sont les plantes sarclées : lorsque la distance entre les rangs cultivés et suffisamment larges pour pouvoir y passer un outil.

Le désherbage chimique

  • Le désherbage chimique recourt à un produit chimique appelé désherbant ou herbicide. De manière générale les herbicides sont relativement efficaces et ont l’énorme avantage de permettre un désherbage sans effort : il suffit d’asperger l’herbicide en spray ou avec une bouille.
  • Par herbicide ou phytocide, on entend : désherbants sélectifs ou totaux, débroussaillants et produits de dessouchage chimique, défanants, anti-germes et silvicides.
  • Mais les herbicides empoisonnent le sol et le polluent, créant des dommages durables sur la faune, la flore et les nappes phréatiques. Ils sont responsables de nombreux problèmes de santé.
  • De nos jours, les désherbants sont de plus en plus interdits, et complètement bannis de l’agriculture biologique. Attention, tuer les mauvaises herbes Javel est considéré comme du désherbage chimique !

Vers la fin des herbicides


desherbant

L’apparition de résistances des indésirables aux herbicides, les dégradations environnementales sur les insectes et les risques sanitaires posés par les herbicides devraient très sérieusement vous encourager à renoncer à cette méthode !

Comment désherber par type de lieu ?

desherber main

Désherber une terrasse

Pour désherber une terrasse en bois, appliquez un fongicide naturel après avoir décapé votre bois, puis grattez entre les planches.

Ne vous demandez plus comment enlever mauvaises herbes entre dalles : grattez au couteau à désherber ou utilisez un désherbeur thermique.

Désherber un gazon

Pour désherber les pelouses envahies par les mauvaises herbes, rien ne vaut un scarificateur pour aérer votre pelouse, et un peu de cendre de bois tamisée pour empêcher que la mousse ne s’installe.

Désherber une vigne

Pour le désherbage vigne, les viticulteurs s’utilisent des desherbeurs mécaniques, car l’inter rang est assez large.

Désherber du gravier

Si votre gravier est prévu pour rester en place, et que vous ne planifiez pas de planter du gazon ou des végétaux à cet emplacement plus tard, utilisez des désherbants écologiques comme du sel ou de l’eau de cuisson. Et retirez ensuite la plante avec sa racine à la main.

Vous pouvez également utiliser un désherbeur thermique.


Désherber un potager

Désherber un potager se fait à la main, uniquement. Il ne sera pas possible de passer un motoculteur et le désherbage par produit ou thermique endommagerait vos plantations.

Pensez à bien pailler ou bâcher autour de vos plantations : vous éviterez 90 % de la repousse !

Comment faire un désherbant puissant et naturel ?

L’eau de cuisson des pommes de terre, riz, pâtes… bouillante et salée

La chaleur et le sel sont deux ennemis naturels des plantes.

Le désherbant naturel bicarbonate et vinaigre fonctionne également. Vos pouvez jeter l’eau de cuisson ou ces produits sur vos mauvaises herbes, mais attention : cette méthode n’est pas sélective et tous vos végétaux en pâtiront !

Ces produits, même naturels (le sel en particulier) ont la propriété de stériliser le sol et de le rendre impropre à la repousse. Le désherbage eau chaude doit se faire lorsque l’eau est bouillante.

La solarisation

Bâchez avec une toile qui va empêcher les mauvaises herbes de pousser en bloquant la lumière Les plantes finiront par se décomposer sur place, jusqu’aux racines. 

Le paillage

Une fois le travail de désherbage manuel réalisé, paillez généreusement la zone sur laquelle vous ne voulez pas que les herbes repoussent. Cela conservera l’humidité et bloquera la lumière, et rendra la tâche de repousse très difficile. À faire idéalement autour des pieds de légumes.

paillage

Les canards

L’association d’élevage de canards à la riziculture permet un désherbage biologique des rizières.

Le faux semis

Utilisé en agriculture, il permet de se débarrasser des mauvaises herbes avant un semis de culture. On commence par réaliser unepréparation du sol, sur 1 à 5 cm de profondeur, comme avant de le semer.

Cela favorise en 3 à 4 semaines la germination des graines de mauvaises herbes présentes dans la couche superficielle du sol.

Ensuite, lorsque les mauvaises herbes ont germé, on détruit les plantules mécaniquement avant de semer les plants de culture. Par ailleurs, en agriculture, cette technique permet de détruire les œufs des ravageurs.

Lutte intégrée

En agriculture, la lutte intégrée consiste à combiner des techniques (biologiques, biotechnologiques, physiques, culturales, variétales) afin de limiter la nuisance des adventices, notamment grâce aux processus de régulation naturels, tout en réduisant le recours aux herbicides.

Le prix du désherbarge

Le coût d’un désherbage que l’on effectue soi-même dépendra essentiellement du matériel et des produits utilisés.

Outil pour enlever les mauvaises herbes

  • Un désherbeur thermique coûte entre 50 et 150 €, plus la recharge de gaz
  • Une biogriffe coûte entre 50 et 80 €
  • Une sarcleuse coûte environ 15 €
  • Un couteau à désherber coûte de 10 à 20 € selon la qualité de sa lame
  • Une binette coûte environ 30 €
  • Une ratissoire de bonne qualité coûte environ 40 €
  • Une griffe de jardin coûte de 15 à 50 €
  • Un produit de désherbage écologique coûtera entre 15 et 30 € le litre
griffe desherber
couteau desherbeur

Tarif désherbage par un jardinier

Le tarif désherbage avec un jardinier est en moyenne entre 24 € et 41 € horaire
Comptez environ 1,50 € le m² (selon technique utilisée et configuration : terrasse, gazon…)

De quelles aides peut-on bénéficier pour un désherbage ?

Un jardinier en service à la personne vous permettra de déduire fiscalement 50 % du tarif horaire.

Trouver facilement un jardinier pour vos travaux d'élagages, d'entretien de jardin ou d'aménagement

Comment enlever la mousse qui pousse dans le gravier ?

La cendre de bois tamisée et saupoudrée est un excellent anti-mousse naturel.

Si la mousse pousse, c’est qu’il y a de l’humidité dans vos graviers : le sol n’est pas assez drainé. Utilisez des graviers de taille plus importante ou des rigoles de drainage.

Comment se débarrasser des mauvaises herbes dans le gazon ?

La griffe de jardin et son mouvement de rotation sont parfaits pour extraire une mauvaise herbe du sol meuble du gazon.

Comment faire pour que les mauvaises herbes ne repoussent pas ?

Pailler ou bâcher le sol pendant plusieurs mois, puis fixer un film géotextile.

Comment empêcher les mauvaises herbes dans une allée ?

Un film géotextile sous votre pavage ou votre revêtement empêchera les graines présentes dans le sol de germer.

Donnez-nous votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. 

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}