Quel prix d’abattage arbre en 2021 ?

Si vous avez sur votre propriété un arbre qui a vu grandir plusieurs générations, l’abattre peut être un déchirement.

D’une part parce que vous perdez un souvenir, d’autre part parce que la valeur d’un arbre est multiple : esthétique, ombrage, accueil de la biodiversité, plus-value de votre propriété…

Heureusement, dans certains cas, l’abattage n’est pas une solution incontournable. Il existe des alternatives, à étudier au cas par cas, selon le scénario qui vous concerne.

Mais si votre arbre doit être abattu, que ce soit un déchirement ou non, il convient de respecter des règles strictes de sécurité et d’appliquer les techniques d'abattage qui ont fait leurs preuves sous les coups de hache des bûcherons depuis des générations.

Techniques, méthodes d’abattage, mises en garde, et explications.

abattre un arbre

POURQUOI ABATTRE UN ARBRE ?

Les solutions alternatives à l’abattage des arbres.

Faut-il abattre un arbre qui…

Scenario

Explications

Solutions

Nos conseils

... est mal placé ?

Difficile d’imaginer au moment de la plantation d’un petit gland qu’il puisse devenir un jour un chêne majestueux !

Un arbre peut avoir été planté là sans trop réfléchir il y a quelques années, et s’avérer au mauvais endroit.

Si l’arbre est encore jeune, vous pouvez le déraciner, le déplacer et le replanter (transplanter)

Si l’arbre a poussé là il y a très longtemps et qu’il est gros, cela est plus délicat.

Respectez les distances de plantation (3 mètres minimum).

… menace des fondations ?

L’arbre a-t-il un système racinaire profond (> 1,50 m) ?

Si non : il y a peu de chances que votre arbre soit une véritable menace pour vos fondations !


Si vous craignez que les petites racines infiltrent vos canalisations fissurées, vous devriez commencer par réparer vos canalisations avant de déplacer un arbre fragile, et qui ne représente qu’une menace très relative.


Un écran anti racines autour de vos canalisations devrait suffire.

Si oui : vous pouvez le déplacer et le transplanter.

Respectez les distances de plantation (3 mètres minimum) et n'hésitez pas à utiliser un écran anti racines.

… soulève le bitume de ma cour ou de mon allée ?

Les racines évitent naturellement les obstacles !

C’est plutôt le phénomène gel/dégel qui est responsable des nids de poule et des fissures dans votre bitume.

Ou une mauvaise technique de pose du revêtement.

L’arbre n’est pas responsable.

Optez pour un revêtement de parking/cour souple, type gravats, ou pour un revêtement hydrofuge et souple, posé de manière professionnelle.

… ne respecte pas les distances réglementaires ?

Les distances de sécurité pour les plantations font l’objet d’une réglementation sur l’élagage.

Votre commune peut exiger de procéder à un élagage de sécurité.


Pour exiger un abattage pur et simple, il faudra justifier de manière avérée de l’urgence.

… gêne mon voisin ?

Cas fréquent de querelles de voisinage, les branches ou ombrages des arbres sur votre propriété qui gênent votre voisin.

Votre voisin n’a aucun droit d’exiger que vous élaguiez ou abattiez un arbre situé à au moins 2 mètres de votre limite de propriété, ou à 0,5 mètre de votre limite de propriété si celui-ci fait moins de 2 mètres.


Notez aussi l'existence de la prescription trentenaire (arbre de + de 30 ans).

… menace de tomber ?

Mal planté, au mauvais endroit, mal entretenu et pas suffisamment élagué ou victime des intempéries, un arbre peut être malmené par le vent, ou simplement mourir, et menacer de tomber à tout moment.

La menace de chute impose alors de prendre les devants et d’abattre l’arbre, si c’est bien le tronc qui est fendu, et pas simplement une grosse branche.

Sinon, un bon élagage et un haubanage devraient suffire.

Élaguez régulièrement la houppe de vos arbres et tuteurez-les pour éviter ce genre de désagrément.

… est malade ?

L’arbre est atteint par une maladie, un champignon ou un parasite.


Il est malheureusement condamné.

On ne peut rien faire contre la pourriture racinaire, si ce n’est empêcher qu’elle ne contamine les autres arbres alentour.

Il faut l’abattre et le dessoucher, éliminer les déchets, et décontaminer le sol qui devra être exposé à l’air libre pendant plusieurs années avant de replanter.

Pour éviter les maladies :

- drainez suffisamment votre sol et n’arrosez pas inutilement
- évitez scrupuleusement de blesser votre arbre lors de l’élagage
- n’utilisez pas de produits chimiques
- ne grattez pas la surface autour de votre arbre
- surveillez régulièrement l’état des branches, feuilles et de l’écorce et notamment la présence de champignons.
- appliquez préventivement des fongicides en cas de doute
- évitez d’accrocher des balançoires aux branches de vos arbres

… prend trop de place et empêche les autres arbres de se développer ?

Dans un jardin ou un parc où plusieurs arbres se côtoient, il arrive souvent qu’un arbre soit conquérant et ne prenne le pas sur les autres pour la lumière, l’eau et les nutriments.

Alléger la partie aérienne en élaguant ne suffira pas toujours. L’essentiel de la vie de l’arbre se fait dans les racines !

Il faudra faire un choix :

- soit vous gardez le conquérant et abattez ou déplacez les autres arbres
- soit vous privilégiez les autres arbres et abattez le conquérant (il sera toutefois difficile de le déraciner sans endommager les autres systèmes racinaires, et l’équilibre su sol sera perturbé.)

Ce genre de situation arrive lorsque les arbres ont été plantés trop serrés, ou que des essences qui font mauvais voisinage ont été mélangées.

Demandez l’avis d’un paysagiste avant de composer des assemblages d’essences, en fonction de votre type de sol notamment, et laissez suffisamment d’espace entre chaque arbre planté.

Quels que soient l’arbre ou les arbres que vous abattez ou déplacez, le bouleversement de l’équilibre du sol et des mottes racinaires va faire des dégâts.


Veillez à ne laisser aucune souche pourrir in situ, à bien combler les dépressions et à fournir des nutriments et engrais naturels aux arbres qui restent en place.

… ne produit plus de fruits ?

Au bout d’un certain temps, il se peut que vos arbres fruitiers cessent de produire.

Cela ne veut pas dire qu’ils sont malades, mais ils sont peut-être simplement trop vieux, ou pas dans des conditions climatiques ou dans un sol qui leur permette de donner le maximum de leur potentiel.

Inutile de sacrifier votre arbre, sauf si vous tenez plus aux fruits qu’à l’esthétique et à la qualité paysagère apportée par l’arbre !

Gardez-le comme arbre d’ornement !

Essayez de tailler l’arbre comme il se doit.


Chaque arbre fruitier nécessite un élagage et un entretien spécifique. 


Apportez-lui davantage de nutriments et testez votre sol pour savoir s’il lui convient vraiment.

Il existe des solutions naturelles pour enrichir (ou appauvrir !) l’humus.

Abattre un arbre ou le transplanter ?


L’abattage d’un arbre consiste à couper son tronc en arase puis à le dessoucher. Il est donc condamné.

La transplantation d’un arbre consiste à l’extraire du sol, à le déplacer et à le replanter ailleurs. Les chances de reprise ne sont pas garanties, mais faites dans les meilleures conditions, elles ont de grandes chances d’aboutir. L’arbre survivra.

LA RÉGLEMENTATION DE L’ABATTAGE D’ARBRE

  • La réglementation sur l’abattage d’arbres ne vise que  les arbres proches d’infrastructures publiques ou privées.
  • Votre voisin ou la commune peuvent exiger de procéder à un élagage de sécurité. Pour exiger un abattage pur et simple, il faudra justifier de manière avérée de l’urgence. En particulier pour un arbre de plus de 30 ans.
  • En revanche, votre voisin n’a pas le droit d’élaguer ou d’abattre un arbre qui dépasserait sur son terrain sans votre autorisation. Selon l’article 673 du Code Civil, personne n’a le droit de couper l’arbre de son voisin. Un arbre coupé sans autorisation expose donc l’individu à une sanction.
  • Si vous êtes sur une parcelle jouxtant la voie publique ou sur un site boisé ou classé, contactez les services d’urbanisme de votre mairie afin de vérifier les procédures spécifiques.
  • La prescription trentenaire s’applique aux arbres de plus de 30 ans, quelle que soit leur hauteur. 
  • Dans les bois et forêts ne présentant pas de garantie de gestion durable, une coupe illicite et abusive est une coupe sans autorisation dans une propriété forestière placée sous le régime d’autorisation administrative.
  • Dans les autres cas vous n’avez pas besoin d’un permis abattage arbre.

Besoin d'un jardinier pour votre jardin ?

Quelle autorisation faut-il pour abattre un arbre ? 

Si vous n'êtes pas sur un site forestier ou classé, vous n'avez pas besoin d'autorisation !
Seule l'autorisation de votre voisin sera nécessaire si vous voulez élaguer sur son terrain un arbre qui vous appartient.

Comment demander l’abattage d’un arbre dangereux ?

Vous pouvez faire des démarches pour demander un abattage sur un terrain qui ne vous appartient pas en adressant une lettre recommandée à votre mairie.

Quelle est la période d’abattage des arbres ?

L’abattage des arbres doit être effectué idéalement (hors danger imminent) :

  • En dehors de la période de nidification (mars-juillet), pour protéger les oiseaux
  • Lorsque les feuilles sont tombées (meilleure visibilité, moins de poids et de prise au vent)
  • En période hors sève (automne ou hiver)
  • Par temps sec (l’arbre contiendra moins d’eau et sera moins lourd)

LES DIFFÉRENTES TECHNIQUES D'ABATTAGE ARBRE

La technique d’abattage d’un arbre est rodée de puis des siècles par les bûcherons du monde entier.

Ne commencez pas à improviser et à couper un arbre par le haut ou à chercher une méthode plus facile ou rapide : un arbre s’abat avec une entaille ou coupe d’abattage.

abattre d'un arbre exemple
entaille abattage

Abattage manuel

Il s’agit d’abattre l’arbre à la hache, scie et tronçonneuse.

  1. Préparez le terrain et délimitez une zone de sécurité 
  2. Élaguez au maximum en débarrassant les gros branchages et tout ce qui pourrait gêner la coupe ou la chute
  3. Égobelez si besoin : retirez les contreforts des essences tropicales
  4. Procédez à la coupe d'abattage
    Après avoir déterminé la hauteur de l’arbre et choisi la direction de chute.
    Pratiquez l’entaille d’abattage à angle droit par rapport à cette direction. Entaillez en réalisant un trait de scie (petit arbre) ou deux traits de scie avec un angle entre 30 et 45° jusqu’au 1/3 du diamètre de l’arbre (1/5 pour les plus gros spécimens).
    Si le diamètre du tronc est supérieur à la longueur de coupe de la tronçonneuse, exécuter la coupe d’abattage sous forme de coupe en éventail.
    Sur les troncs de gros diamètre, il est nécessaire d’exécuter une coupe à cœur supplémentaire à partir de l’entaille d’abattage.  Ce geste est un geste très technique qui devrait être laissé aux professionnels.
    Commencez toujours par le trait de scie droit puis ensuite le pan oblique de votre angle (30 à 45 degrés).
    Il est extrêmement important de laisser une zone de rupture dont l’emplacement et l’épaisseur dépendent du diamètre du tronc et de la forme de l’entaille.
  5. Posez vos outils au sol.
  6. Éloignez-vous immédiatement vers la zone de repli.

Le saviez-vous ?
Gros arbre ou petit arbre ? Pour faire la distinction, on entend généralement par "petit arbre" un arbre qui n'a pas de rameaux au-dessus de la hauteur de vos épaules.

Abattage mécanisé

abatteuse arbre

L’abattage peut être réalisé à l’aide d’engins spécialisés. On y recourt généralement dans les exploitations sylvicoles importantes, dans la production de bois.

Des abatteuses ébrancheuses haillonneuses (harverster en anglais) assurent tout à la fois abattage, l’ébranchage et billonnage ! Ce sont de véritables équipes de bûcheronnage à elles toutes seules !

Les arbres de très gros diamètre ne peuvent pas être abattus avec ce type de machine. 

Les outils d’abattage

  • Hache
  • Scie
  • Tronçonneuse
  • Abatteuse
  • Câble de sécurisation
  • Croix de bûcheronnage
  • Masse
  • Merlin
  • Scie à bûche manuelle
  • Sapie
  • Équipement personnel de sécurité : chaussures de sécurité, casque, gants, visière ou lunettes
    Coins d’abattage et leviers d’abattage (abattage de petits arbres).
levier d abattage

Utilisation d'un levier d'abattage

Abattage d’arbre penché

Un arbre penché peut voir son tronc éclaté avant la fin de la coupe !

Voici pourquoi la technique abattage arbre penché des bûcherons utilise un serre tronc afin d’éviter ce type d’incident.

Procédez à une entaille de faible profondeur et percez l’arbre de part en part, derrière la charnière et de l’avant vers l’arrière en conservant une patte de retenue. Coupez ensuite la patte de retenue.

Abattage d’un arbre malade

Si l’arbre est malade, soyez particulièrement prudent.

Un tronc gonflé, un bois mou, une écorce qui pèle peuvent indiquer une maladie et une possible pourriture qui pourrait engendrer un tronc qui se fend de manière anarchique. Utilisez alors un treuil pour éviter (ou freiner) la chute de l’arbre.

Dans quel sens tombe un arbre ?

La chute d’un arbre abattu ne se fait pas systématiquement dans le sens opposé de l’entaille !

Encore faut-il que celle-ci soit bien faite et aux bonnes mesures, que la pente du terrain s’y prête, et que le vent ne souffle pas dans le houppier ou que la chute de l’arbre soit gênée par des branchages ou éléments extérieurs.

Il faut utiliser une croix de bûcheron pour mesurer la hauteur de l’arbre et déterminer la coupe d’abattage.

Réaliser un dessouchage

L’abattage ne concerne que la partie aérienne de l’arbre.

Pour retirer la souche et la racine, il faudra procéder à un dessouchage.

Besoin d'un jardinier pour votre jardin ?

Tronçonnage ou débitage

couper arbre

Une fois l’arbre couché, vous devrez le tronçonner pour le débiter en bûches ou pour pouvoir l’évacuer plus facilement.

Sécurité lors de l'abattage d'un arbre


Assurez-vous de bien maîtriser vos outils, notamment votre tronçonneuse. Les outils de bûcheronnage sont particulièrement dangereux. 


Posez la tronçonneuse au sol avant de vous replier, pour ne pas risquer de chuter avec.


Si vous n’avez pas l’habitude de les utiliser, confiez le travail à un professionnel.


 Pour les arbres de petite taille, l’abattage peut se faire à la scie manuelle. Le travail est un peu plus long et plus fastidieux, mais les risques de blessure sont moins nombreux.

Dans tous les cas, aménagez une zone de repli si vos calculs s’avèrent faux. 
Éloignez-vous avant que le bas du tronc touche terre. 


Un arbre peut rebondir et vous blesser.  Vous pouvez utiliser un treuil afin d’avoir le maximum de sécurité, en attachant le câble le plus haut possible dans l’arbre. 


Une coupe d’abattage mal faite, une charnière trop fragile ou un mauvais calcul de chute et l’accident peut être dramatique, matériel et corporel.

QUE FAIRE DU BOIS APRÈS ABATTAGE ?

Comment donner ou vendre du bois coupé ?

Si vous ne souhaitez pas l’utiliser comme bois de chauffage (attendre au minimum 1 à 2 ans pour le séchage), vous pouvez sans difficulté donner ou vendre des stères de bois coupé sur votre propriété, si l’arbre abattu était sain et non porteur de maladie ou de traitement chimique), en passant simplement une petite annonce dans les journaux ou en ligne.

Vous pouvez également en disposer dans le bac à déchets végétaux ou à bois de votre déchetterie locale.

stère bois gratuit

Faire couper son arbre contre du bois gratuit : est-ce possible ?

A priori rien ne s’oppose à l'abattage d’arbre gratuit contre bois comme échange de bon procédé sur de petits arbres, non dangereux, ne nécessitant pas l’utilisation d’outils dangereux.

Toutefois les personnes intéressées ne le seront que par certaines essences, vous aurez plus de mal à trouver des volontaires pour abattage arbre gratuit des essences inutilisables en menuiserie ou chauffage.

Sachez cependant que dans les faits, vous vous exposez à un risque auprès de votre assureur en cas d’accident : vous ne serez pas couvert.

PRIX POUR ABATTRE UN ARBRE

Qui peut abattre un arbre ?

  • Artisan paysagiste, élagueur grimpeur ou jardinier
  • Entreprise d’élagage
  • Entreprise de bûcheronnage ou travaux forestiers
  • Entreprise abattage arbre

Devis pour abattre un arbre 

Les professionnels établissent généralement leur devis d’abattage sur une base forfaitaire : selon l’essence et la taille de l’arbre.

Le tarif abattage peuplier ne sera par ailleurs très supérieur à celui d’un arbre fruitier que si vous procédez au dessouchage. Les opérations annexes, comme le dessouchage, le débitage et l’enlèvement étant facturés en plus.

Si vous avez plusieurs arbres à abattre le tarif abattage arbre particulier sera dégressif.

En cas de conditions de terrain particulières (forte pente, occupation importante au sol, constructions à proximité, arbre malade ou penché…) le tarif forfaitaire sera majoré.

Si une nacelle ou une grue avec treuil doivent être utilisées, elles feront également l’objet d’une ligne supplémentaire dans le devis.

Exemples devis abattage arbre

  • Abattage d’un bouleau de 7 mètres de haut avec menace sur infrastructures : 350 € hors dessouchage et enlèvement.
  • Abattage d’un chêne de 15 mètres de haut : environ 1000 € avec destruction de la souche à la dessoucheuse.
  • Abattage d’un pin de 20 mètres de haut et utilisation de mini pelle : autour de 1900 € avec enlèvement.
  • Abattage d’un sapin de 12 mètres de haut : entre 450 € et 700 € avec évacuation.
  • Abattage de 15 mètres linéaires de thuyas sur 2 mètres de hauteur : entre 1500 € et 1800 € hors enlèvement et dessouchage.
Le saviez-vous ?


Il est possible d’obtenir un abattement fiscal de 50 % sur la base d’un crédit d’impôt (type abattage arbre service à la personne) pour l’abattage d’un arbre jusqu’à 3,5 m de hauteur (dessouchage exclu).

Prix d'un abattage d'arbre


Voici le coût abattage arbre sur une base forfaitaire moyenne (hors dessouchage) :

Prix abattage arbre 2 à 5 mètres

100 € à 230 €

Prix abattage arbre 5 à 10 mètres

230 € à 350 €

Prix abattage arbre 10 à 15 mètres

230 € à 350 €

Prix abattage arbre 15 à 20 mètres

230 € à 350 €

Prix abattage arbre 15 à 20 mètres

600 € à 800 €

Prix abattage arbre + de 25 mètres

Sur devis

Besoin d'un jardinier pour votre jardin ?

Abattre un vieil arbre (+ 30 ans) est-il possible ?

Possible oui, mais pas obligatoire.

On appelle cela la prescription trentenaire : si un arbre (plus haut que 2 mètres) a été planté il y a plus de 30 ans, il n’est pas obligatoire de l’enlever, sauf si le danger est significatif et avéré.

Il n’est pas non plus interdit le le faire : vous êtes seul juge !

Démarches pour obtenir un permis d’abattage arbre

Aucune demande d’autorisation ou démarche n’est nécessaire pour abattre un arbre qui vous appartient.

Combien de temps faut-il pour abattre un arbre ?

De quelques minutes à plusieurs heures selon la taille du tronc.

Le dessouchage en revanche est beaucoup plus long.

Quelle sanction abattage arbre sans autorisation loi ?

Seul un voisin qui aurait fait abattre un arbre sur votre terrain, ou l’abattage d’un arbre sur la voie publique par un particulier est passible de sanctions.

Dans les bois et forêts ne présentant pas de garantie de gestion durable, une coupe illicite et abusive est une coupe sans autorisation dans une propriété forestière placée sous le régime d’autorisation administrative. 

Le fait de procéder à une coupe abusive est puni d’une amende de 20 000 € par hectare parcouru par la coupe pour les deux premiers hectares et de 60 000 € par hectare supplémentaire.

Transplanter un arbre ou l’abattre : quelle est la solution la moins chère ?

Cela dépendra de la taille de l’arbre et si vous pouvez procéder vous-même ou si l’intervention d’un professionnel est nécessaire.

De manière générale la transplantation coûte un peu plus cher, mais la plus-value esthétique et immobilière d’un terrain avec présence conservée d’un arbre doit entrer dans l’équation.