La taille des plantes : pincer et rabattre les vivaces

Dans le jardin, il n’y a pas que les arbres et arbustes qui demandent votre attention. Les plantes vivaces, qui sont pérennes et repoussent (ou refleurissent) d’une année sur l’autre, auront-elles aussi besoin d’être taillées et entretenues pour bien traverser l’hiver et sortir de leur hibernation en pleine forme, au printemps.

Tailler les plantes permet de contrôler leur développement et leur esthétique, essentiellement.

Mais si ce sont des plantes « utiles » (aromatiques ou médicinales, voire fruitières), les tailler permettra de diriger la sève exactement là ou vous avez besoin que vos plantes se développent.

Il faut savoir que pendant les mois froids, les plantes vivaces survivent « en sous-sol », c’est-à-dire que si en surface leur apparence n’a plus grand-chose à voir avec leur floraison estivale, sous terre elles se protègent du froid en survivant sur leurs réserves stockées dans leurs racines, leurs bulbes ou rhizomes (on appelle cela l’organe de survie).

Or c’est justement pour les aider à bien organiser ces réserves que vous devez les tailler. Pas simplement pour qu’elles repoussent plus belles ou plus denses.

En ce qui concerne les plantes vivaces, on parle de les pincer et rabattre, là ou pour les arbres on parle de tailler et d’élaguer.

Voici comment bien procéder pour tailler vos plantes vivaces.

pincer vivaces

Plantes vivaces : définition

Tous les végétaux sont des « plantes », a priori.

Mais au milieu de l’éventail gigantesque de la flore, on distingue dans la famille des plantes, les plantes vivaces et les plantes annuelles ou bisannuelles.

Une plante vivace, ou tout simplement une « vivace » est une plante pérenne, qui va traverser toutes les saisons, en hibernant l’hiver et en refleurissant au printemps. Contrairement à une plante annuelle, qui va mourir une fois son cycle de vie terminé, et qu’il faudra donc replanter l’année suivante.

Par définition, les arbres et arbustes sont des végétaux pérennes, donc ce sont des vivaces, puisque une fois en place ils y restent et se développent d’année en année. Mais la différence principale entre un arbre et une plante est que contrairement aux arbres et arbustes (qui sont des plantes ligneuses), les plantes vivaces ne font pas de bois (tronc et rameaux), et repoussent chaque année sur leur base, alors que les arbres eux repoussent sur leurs rameaux. Ce qui signifie qu'en hiver, la partie aérienne de la plante vivace meurt. Pas celle de l’arbre. 


definition plantes vivaces

Typiquement, arrivé l’hiver, une plante vivace va se dessécher, perdre ses feuilles, et stocker toutes ses réserves sous la terre dans son organe de survie (bulbe, tubercule, rhizomes, bourgeons sous-terrain…) en attendant le prochain printemps et la repousse.

Du moins c’est le cas pour les plantes vivaces adaptées au climat (plantes rustiques). On trouve de plus en plus dans nos jardins européens des espèces végétales ou exotiques tropicales importées, qui ne sont ni adaptées à notre climat ni à notre sol ou pluviométrie. Mais la plupart du temps il faudra les mettre en pot, et les rentrer sous serre dès que les températures chutent. Faute de quoi, une plante vivace au Maroc peut devenir annuelle en France.

Les plantes vivaces rustiques constituent donc le fondement de ce qu’on appelle, en France, les plantes vivaces.

La durée de vie d’une plante vivace est très variable. Selon l’espèce et selon le soin qui en est pris. Une plante vivace très fragile vivra 2 ans, et certaines plantes vivaces rustiques peuvent vivre jusqu’à 100 ans. Elles se reproduisent, de différentes manières, grâce aux insectes pollinisateurs ou à leurs rejets en rhizomes.

À chaque jardinier de choisir s’il veut garder en zone confinée un massif de plantes vivaces couvre-sol ou l’étendre en multipliant la motte racinaire par exemple.

Pour n’en citer que quelques-unes, voici les plantes vivaces les plus connues sous nos latitudes  :

  • les agapanthes
  • les anémones
  • les asters
  • les bergénias
  • les chrysanthèmes
  • les delphiniums
  • les renoncules
  • les epidemiums
  • les hellébores
  • les iris
  • les lupins
  • les ombellifères
  • les pivoines
  • les sauges…

Pourquoi faut-il tailler les vivaces ?

Au même titre qu’il faut tailler les arbres pour les entretenir, il faut tailler les plantes vivaces pour les accompagner dans leur cycle naturel de développement. En les taillant, vous garderez le contrôle de leur aspect, de leur floraison, de leur densité, de leur étendue

vivaces

On peut très bien faire le choix esthétique de ne pas tailler certaines vivaces à l'automne, pour garder l,effet du givre sur les tiges sèches. Mais il faudra tout de même les rabattre au printemps.

  • Pour soigner leur aspect
    Les plantes vivaces sont souvent des plantes de couvre-sol (campanule, céanote, aubrieta…), parterre fleuri, haies…
    Elles ont souvent une vocation ornementale, et la taille est donc importante pour soigner leur aspect et avoir un beau tapis de fleurs ou des bosquets bien touffus et fournis.
  • Pour améliorer la fructification/floraison
    Elles sont également souvent des plantes aromatiques (lavande) ou fruitières (rhubarbe), en quel cas la taille sera importante pour aider la fructification ou au contraire la floraison, au bénéfice des parties les plus intéressantes selon le type de plante (la fleur de rhubarbe par exemple est magnifique, mais il faudra choisir entre la fleur et les tiges).
  • Pour lutter contre les nuisibles et maladies
    Tailler les tiges sèches d’une plante vivace permet de ne pas laisser ces tiges mortes devenir des refuges pour les insectes qui pourraient nuire à la plante, pour des champignons ou parasites.
    Certaines maladies comme l’oïdium par exemple auront tendance à s’installer sur les tiges mortes à l’automne et y proliférer pendant l’hiver : vous ne verrez les dégâts qu’au printemps. C’est un risque que la taille de rabattage permet d’éviter.
  • Pour garder leur aspect compact
    Autres plantes qu’il est important de rabattre : celles qui ont un feuillage important (voire persistant). Si vous ne le faites pas, les tiges vont s’écarter sous le poids, et elles perdront leur port compact et rassemblé pour s’affaler vers le sol.
    Les plantes vivaces couvre-sol doivent elles aussi être taillées : non pas pour ne pas s’affaler, mais cette fois pour uniformiser leur développement et éviter qu’elles ne se répandent un peu trop largement en laissant des trous dégarnis.
    Certaines espèces peuvent développer des tiges très hautes (agapanthe, achillée…) : il faudra les tailler de manière à ce qu’elles ne montent pas trop !
  • Pour éviter la multiplication
    Contre toute attente, certaines plantes vivaces doivent être pincées pour justement éviter la floraison : soit parce que leur feuillage est plus intéressant que la fleur en termes d’ornement soit pour qu’elles ne deviennent envahissantes. Certaines floraisons épuisent par ailleurs la plante : les pincer permet de les garder plus longtemps.
    On pince les plantes vivaces pour les encourager à se densifier, à faire pousser de nouvelles rames également. 
  • Pour éviter la montée en graines
    Enfin, certaines plantes vivaces vont naturellement monter en graines (la fleur produit des graines, que le vent essaime, c’est leur système de reproduction). Si vous ne voulez pas être envahi par une espèce particulièrement dominante et reproductive : c’est le cas de la menthe, de la ciboulette…
tailler vivaces

Comment tailler une plante vivace ?

En matière de taille des plantes vivaces, il y a deux gestes à connaître : pincer (couper la ou les fleurs) et rabattre (tailler la partie aérienne).

  • Rabattre une plante, c’est tailler à l’automne (avant la neige) ou au printemps (avant surtout que ne paraissent les premiers bourgeons) toutes les tiges au plus près du sol. N’oubliez pas que la partie aérienne des vivaces meurt. 
  • Pincer une plante, c’est pincer (couper entre les doigts) pendant la floraison les fleurs fanées (qui peuvent ou non monter en graines) pour obliger la plante à faire de nouvelles tiges/fleurs plus facilement.

Trouver facilement un jardinier pour vos travaux d'élagages, d'entretien de jardin ou d'aménagement

Rabattre une plante vivace

Rabattre une plante signifie la tailler très court, près du sol. Rabattre consiste donc à tailler une plante de manière sévère.

Le but est, avant l’hiver, de permettre qu’elle stocke ses besoins dans son organe de survie pour la préparer au froid, et au printemps, de lui faire faire de nouvelles pousses et de développer de nouvelles tiges et feuilles.

rabattre une vivace

Choisissez le bon moment pour rabattre :

  • Typiquement, dans les plantes à fruits, comme les framboisiers et mûriers ou cassis, on rabat tous les ans. Les rosiers sont également des plantes qui doivent être rabattues à l’automne.
  • Certaines plantes comme les iris ou jacinthes ne fleurissent qu’une fois : une fois la floraison terminée, vous pouvez rabattre sans scrupule.
  • Mais à l’inverse, certaines plantes vivaces ont plusieurs floraisons (campanule par exemple) : ne rabattez pas immédiatement lorsque la première floraison est terminée, vous empêcheriez la seconde d’avoir lieu !

Choisissez le bon moment

Attention, lorsque vous voulez rabattre au printemps (corbeille d’argent par exemple) : si la plante a déjà des bourgeons, c’est trop tard !

tailler vivaces

Pour rabattre une vivace :

  1. Attendez toujours que la fleur soit intégralement fanée et séchée pour tailler.
  2. Taillez à environ 5 cm minimum et 15 cm maximum du sol toutes les tiges. Attention pour les fruitières : il faudra soigneusement sélectionner les tiges mortes (celle qui ont produit cette année) et laisser environ 80 cm aux tiges jeunes qui produiront l’an prochain.
  3. Faites une coupe nette, avec un sécateur ou une cisaille bien affûtée et nettoyée.
  4. Passez les déchets végétaux au broyeur avant de les mettre au compost.
  5. Arrosez.
  6. Vous pouvez pailler par dessus pour protéger la plante des frimas hivernaux.

Pincer une plante vivace

pincer vivace

Pincer une plante consiste à tailler l’extrémité de ses tiges, sous la fleur ou sous le bourgeon de tête, pour la forcer à développer des ramifications ou bien à mieux fructifier, en forçant la sève à se diriger vers les bourgeons.

Pincer les plantes comestibles permet au contraire de rediriger la sève vers les fruits plutôt que dans le développement de nouvelles tiges. Les fruits seront plus gros. (framboises, tomates, groseilles, melons…) C’est pour cela qu’il faut pincer une plante d’avocat en étêtant le bourgeon principal, ce qui permettra à la tige centrale de s’épaissir.

Pincer une plante ornementale permet de la rendre plus dense et plus compacte, plus fleurie également (aster, fuchsia, tournesol…)

Lorsqu’on retire les fleurs fanées pour en voir s’ouvrir de nouvelles, on parle également de pincer la fleur (pincer le dipladenia, typiquement).

On pince également toutes les plantes aromatiques (menthe, basilic, ciboulette, aneth…) pour ne pas qu’elles fleurissent et continuent de produire des tiges ou feuilles.

Ce geste s’appelle précisément « pincer » parce qu’il se fait avec les doigts, sans outils : on utilise les ongles du pouce et de l’index (un sécateur ou ciseau fin peut également convenir).

On pince les plantes au printemps au moment de la montée de sève, et pendant tout le cycle de floraison.

Certaines plantes vivaces ne doivent pas, après la floraison, monter en graines : elles peuvent être envahissantes et risqueraient de resemer un peu partout dans votre jardin, voire d’étouffer vos massifs. Dans ces cas-là, n’attendez pas que la fleur soit fanée pour la pincer : faites-le dès que la fleur commence à se « rabougrir » (exemple : la mauve).

  1. Faites une coupe nette avec les ongles de votre pouce et de votre index.
  2. Si la tige est trop dure, utilisez un sécateur ou un ciseau, bien affûté et propre.
  3. Une fois toutes les fleurs pincées, en fin de saison, vous pourrez rabattre votre plante.

Comment pincer une plante vidéo

pincer tomates

La tomate est l'une des plantes qu'on a l'habitude de "pincer" en retirant ses gourmands, pour favoriser les fruits

Les outils à utiliser pour la taille de la vivace

  • Cisaille si la plante a de nombreuses tiges ou représente un gros volume
  • Sécateur (tiges dures et sèches)
  • Ciseau bien aiguisé
  • Ongles du pouce et de l’index (pour pincer une plante vivace)
  • Broyeur
  • Paillis

Calendrier de la taille des vivaces

La taille des plantes peut rapidement devenir compliquée si on entre dans le détail pour chaque espèce.

En effet, toutes les plantes vivaces ne se taillent pas au même moment ni de la même façon. Pour certaines on veut favoriser la fleur, pour d’autre la feuille, certaines doivent être rabattues et d’autres au contraire multipliées…

La question cruciale de savoir quand rabattre les vivaces ou quand pincer une plante, c’est-à-dire le bon moment pour tailler les plantes, fait débat chez les jardiniers : certains ne jurent que par l’automne, d’autres le printemps, et d’autres encore les deux !

C’est en général à l’automne que se fait la taille des plantes vivaces.

La deuxième taille peut se faire au printemps, dès le début de la croissance, plutôt cette fois pour « nettoyer » les tiges et feuilles mortes ou fanées après l’hiver. Cela permettra à la plante d’avoir une meilleure exposition au soleil, et à la terre à ses pieds de se réchauffer.

Si la taille de rabattage se fait à l’automne et/ou au printemps, le pinçage des plantes se fera lui tout au long de la floraison.

Voici un petit calendrier de la taille des plantes pour vous aider à y voir plus clair, si vous vous demandez quand et comment tailler les marguerites :

tailler framboisier

À l'automne, il est largement temps de tailler le framboisier et de rabattre ses tiges sèches

Enter your text here...

Comment ?

Quand ?

Comment tailler les marguerites ?

Pincer les fleurs fanées tout au long de la floraison
Rabattre à l’automne

Juin
Octobre

Comment tailler les rosiers ?

Pincer les fleurs fanées tout au long de la floraison
Rabattre à l’automne (seulement les variétés non grimpantes !)

Janvier
Octobre/novembre

Comment tailler un framboisier ?

Couper au ras du sol les tiges sèches
Rabattre à l’automne à 80 cm minimum

Février
Novembre

Comment tailler un bougainvillier ?

Pincer les fleurs fanées tout au long de la floraison
Rabattre à l’automne

Mars
Octobre

Comment tailler les aromatiques ?

Pincer chaque fleur ou bouton dès l’apparition pour privilégier les feuilles/tiges.
Rabattre à l’automne

Mars
Septembre/octobre

Comment tailler le mimosa ?

Tailler à la cisaille après la première floraison
Rabattre à l’automne

Avril
Octobre

Comment tailler les chrysanthèmes ?

Pincer les fleurs fanées tout au long de la floraison
Rabattre à l’automne

Juin
Octobre

Comment tailler la lavande ?

Récolter en fin de floraison
Rabattre à l’automne

Juillet
Octobre

Comment tailler les pivoines ?

Pincer les fleurs fanées tout au long de la floraison

Rabattre à l’automne

Août
Octobre

Rien ne vaut l'expérience


Le mieux est d’observer : faites l’essai pendant 2 ans, en taillant au printemps puis à l’automne, et voyez quelle taille a été la plus satisfaisante. Il n’y a pas de règle universelle !

Tailler trop ou pas assez, cela peut parfois être une question d’appréciation subtile. Si vous avez peur d’avoir le sécateur un peu trop gourmand dites-vous ceci : la partie aérienne de la plante vivace n’est pas supposée survivre après la saison ! Elle repoussera l’an prochain !

    Donnez-nous votre avis

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. 

    {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}