Comment tailler un prunier ? Guide complet (2021)

Le prunier est l'un des arbres fruitiers les plus répandus dans nos jardins et vergers.

Quelle variété de prunes planter chez vous ? Comment cultiver le mirabellier ? Découvrez dans ce guide les bons gestes pour tailler les pruniers fruitiers et avoir une belle récolte.

tailler prunier

Prunier : fiche de présentation

Le prunier fait partie des arbres fruitiers :

  • avec le plus grand nombre de variétés
  • les plus productifs
  • les moins exigeants en matière de soins ou de taille.

Que l’on veuille croquer des mirabelles des quetsches ou des reines- Claudes, le prunier saura agrémenter n’importe quel verger et produire une vaste quauntité de fruits à la chair sucrée et bien parfumée.

L’espèce prunus domestica désigne le prunier fruitier, dont la récolte se fait entre juin et septembre selon la variété (et la région).

taille prunier

Un très grand prunier peut monter jusqu’à 8 mètres de haut, bien qu’en pratique on les laisse rarement atteindre une telle hauteur (qui irait cueillir des prunes à 8 mètres ?). Son port naturel et assez ouvert et étalé, avec des feuilles caduques.

Le prunier est un lointain cousin de l’abricotier, originaire de Syrie et des régions montagneuses. Il supporte une température hivernale jusqu’à -15 °C et affiche globalement une belle rusticité.

Cependant, en cas de gelées tardives, les fleurs du prunier sont le point faible de ce fruitier : si les feuilles gèlent, il n’y aura pas de fruits cette année.

La longévité d’un prunier peut aller jusqu’à 50 ans, même s’il ne produira pas de fruits pendant toute sa vie. Le prunier commence toutefois à donner des fruits dès l’âge de 3 ans.

La plus grande fragilité du prunier ce sont souvent ses fruits, sous le poids desquels les branches fragiles peuvent casser si on tarde à les cueillir.

Si la plupart des pruniers sont autofertiles (c’est le cas de la plupart de mirabelliers et des quetschiers), les vergers de pruniers se portent mieux si plusieurs variétés sont plantées : la pollinisation croisée des pruniers donne une meilleure fructification.

On trouve des prunes vertes, jaunes, rose, rouges, violettes ou noires. Certaines ont la taille d’un œuf de poule et sont de forme ovoïde, tandis que les plus petites, comme la mirabelle, sont nettement plus rondes et fon rarement plus de 3 cm de diamètre.

Le prunier s’adapte à quasiment tous les sols et climats d’Europe, et tolère bien la greffe pour la création de nouvelles prunes.

Le prunier et le mirabellier dans nos jardins

Bien que ce ne soit pas un arbre d’ornement, certrains pruniers au feuillage pourpre sont recherchés à des fins esthétiques, ou dans les haies de jardins.

Cependant on plante plus volontiers le prunier dans un jardin ou dans un verger.

Les fleurs de ce fruitier sont très agréables, et décoreront joliment votre jardin.

Le seul risque est alors les gelées tardives de mars, car si la fleur subit le gel, vous n’aurez malheureusement pas de récolte.

Prunier en pot

Vous trouverez depuis peu des pruniers en colonne et même des pruniers nains adaptés à la plantation en pot, qui vous permettra de les rentrer au frais si vous êtes dans une région trop chaude,
ou au chaud si vous avez des hivers froids.

Pensez simplement à nourrir votre prunier en pot avec du compost régulièrement, et à bien arroser.

prunier nain
prunier colonne

Les espèces de pruniers

Les pruniers fruitiers dérivent de quatre principales espèces de pruniers :

  • Prunier européen (prunus domestica) : : l’espèce de prunier à fruits la plus courante dans nos jardins.
  • Prunier américain (prunus americana) : un prunier ornemental.
  • Prunier japonais (prunus salicina) : un prunier fruitier qui produit la « prune japonaise ». Il s’agit d’une prune à couleur variable, en forme de cœur, plus grosse et plus croquante que nos prunes locales. Ce prunier est moins résistant que le prunier européen, et vit moins longtemps, plus adapté aux climats doux des régions subtropicales. Il est toutefois possible de le cultiver dans le sud-ouest de la France.
  • Prunier sauvage (prunus domestica insititia) ou prunier de Damas : un prunier qui pousse spontanément dans la nature en Europe occidentale, dans les bois et les haies, les friches agricoles, les terrains vagues. Ses fruits sont un peu âpres, et servent à confectionner les pruneaux séchés.

Trouver facilement un jardinier pour vos travaux d'élagages, d'entretien de jardin ou d'aménagement

Les prunes jaunes
Le prunier européen donne notamment le mirabellier (prunus domestica syriaca) son étymologie désigne une prune « belle à voir ».

Les mirabelles sont de petites prunes rondes et jaunes, très sucrées, et généralement d’une belle productivité (100 kilos de fruits par mirabellier et par an, pour un arbre adulte).

On trouve plusieurs cultivars de mirabelle, la plus connue étant la mirabelle de Nancy ou la mirabelle de Metz. Mais on connaît également la mirabelle de Flotow, la Bellamira, la Miragrande…

Dans les prunes jaunes on trouve aussi Golden Japan, Anne Gold, Golden Globe, Sun Kiss…

Les prunes vertes
Le prunier à reine-claude (prunus domestica italica) donne des prunes verdâtres très juteuses : Prune de Vars, Reines-Claudes d’Oullins, Reine Claude Diaphane, Reine Claude verte, Reines-Claudes d’Althan, Reines-Claudes de Bavay…

Les prunes violettes
Le prunier à quetsches (également appelé prunier de Damas) a des fruits ovoïdes pourpres à noirs, à la chair ferme, utilisés pour confectionner des pruneaux.

Autres prunes violettes : Black Amber, Stanley, Président, Quetsche précoce de Buhl, Ortenauer, Angeleno, Elena, Presenta…

Les prunes roses ou rouges
Obliyana, Sapphire, Fortune, Ruby Crunch, October Sun...

Il existe plusieurs variétés anciennes de prunes en Europe, qui sont toutes issues soit de prunus domestica, soit du prunier sauvage. Il faut dire que chez ce fruitier, la pollinisation croisée est très fréquente.

conseils pour entretenir votre prunier

  • Semis

  • Plantation

  • Multiplication

  • Arrosage

  • Fertilisation

  • Traitements et soins

Plantation

Le prunier fait partie des arbres fruitiers les plus faciles à cultiver.

  • Plantez-le surtout à l’abri du vent et dans un sol surtout sans rétention d’eau : un sol idéalement riche, frais, profond et bien drainé, pas trop calcaire.
  • Plantez le prunier ou le mirabellier en période de repos végétatif, hors période de gel (octobre-novembre).
  • Choisissez un endroit ensoleillé, mais pas exposé aux trop grosses chaleurs ni au vent.
  • Espacez vos pruniers de 6 mètres.
  • Décaissez sur 3 fois le volume de la motte.
  • Placez un peu de gravier au fond du trou.
  • Installez un tuteur et un peu de compost dans le trou.

Guide de taille du prunier et du mirabellier

Pourquoi tailler les pruniers ?

Sur le prunier et le mirabellier taille adulte, on pratique essentiellement la taille de fructification dont l’objectif est :

  1. d’éclaircir les fruitiers en supprimant les branches qui se croisent
  2. de maintenir le port et le volume en encourageant les rameaux à fruits (ne supprimez jamais le bois de l’année précédente : c’est lui qui portera les fruits à venir)
  3. de renouveler les branches fruitières âgées au fur et à mesure de la taille des pruniers annuelle.

La taille d’un prunier en formation permet de repérer et d’encourager les branches charpentières.

La taille du mirabellier en entretien annuel ou bisannuel permet de surveiller la santé de l’arbre et de le nettoyer de ses parties abîmées.

Tailler un prunier n’a pas à être un geste intrusif : le prunier peut être laissé libre ou formé en basse, demi ou haute tige.

taille du prunier

Quand tailler un mirabellier ?

Quand tailler un mirabellier ? Quand tailler un prunier ? Le prunier et le mirabellier se taillent à la fin de la fructification qui selon la variété peut se faire entre août et octobre.

La taille du prunier à des fins de formation se fait les 3 premières années suivant la plantation, hors période de gel, en hiver.

À quelle période tailler un mirabellier ? Dès les premières récoltes, tous les 3 ans, après la chute des dernières feuilles (fin de l’automne), ou en début de printemps (taille en vert).

Les outils pour tailler le prunier

  • Sécateur de force
  • Désinfectant
  • Ébrancheur ou coupe branche
  • Échenilloir
  • Scie d’élagage

Comment tailler un prunier ?

tailler mirabellier
  • Comment tailler un mirabellier trop haut ?
    Un mirabellier qui monte trop haut donnera des branches inaccessibles pour la cueillette (un excellent perchoir pour les oiseaux venus picorer vos fruits) et qui plus est les branches trop lourdes se courberont et casseront sous le poids des fruits au moindre signe de vent.
    N’étêtez jamais un prunier : préférez tailler un prunier trop haut en élaguant les branches centrales au sommet au fur et à mesure de la croissance de l’arbre.
  • Comment tailler un prunier en fructification ?
    Comment tailler un mirabellier pour améliorer sa fructification ? Éliminez au printemps les fleurs en surnombre en taillant au-dessus du second bouquet de fleurs.
    Choisissez l’axe et privilégiez les branches charpentières lors de la taille des mirabelliers.
  • La taille de régénération
    Supprimez toutes les petites branches qui poussent sur ou sous les branches charpentières
    Aérez le cœur de l’arbre pour que la lumière puisse entrer
    Supprimez les branches qui se croisent ou qui se dressent à la verticale
    Taillez le bout des branches sur des fourches latérales
    Retirez les gourmands (sauvageons) pour éviter le développement de nouveaux axes
prunier pourpre

Prix d’une taille de prunier par un jardinier

Le prix pour faire tailler un prunier par un jardinier dépendra de la taille de l’arbre, et s’il suffit d’une simple taille d’entretien, ou d’une taille de régénération.

L’élagage d’un prunier est compris entre 95 € et 120 €.

Si vous avez un verger avec plusieurs mirabelliers ou pruniers à faire tailler, le prix sera celui du tarif horaire d’un ouvrier agricole spécialisé

Pourquoi le mirabellier que j'ai semé ne donne-t-il pas plus de fruits ?

Un arbre fruitier issu d’un semis est appelé arbre franc (par opposition à l’arbre fruitier issu de greffage.

Généralement les fruitiers francs sont moins productifs que les arbres greffés. Même s’ils font de parfaits porte-greffes.

Pour avoir plus de fruits sur votre mirabellier franc, rabattez-le tant qu’il est encore jeune, au mois de février.
L’année suivante, surgreffez en couronne, au printemps, pour créer de nouvelles ramures.
Les années suivantes vous aurez une variété de mirabelliers fructifère.

N’hésitez pas à croiser les variétés de mirabelles !

Doit-on couper les gourmands du mirabellier ?

Les gourmands du mirabellier sont les branches intérieures qui ont tendance à l’asphyxier et ne produisent pas de fruits.

Supprimez-les pour laisser entrer la lumière tous les 2 ou 3 ans, à l’automne.

Les rejets qui poussent au pied sont appelés sauvageons, ou drageons.

Attendez le début de l’hiver pour les déterrer et les couper du pied mère, et replantez-les en pot : c’est un moyen économique d’obtenir de nouveaux arbres.

Comment protéger les prunes des oiseaux ?

Personne ne veut voir ses fruits mangés par les oiseaux, mais les oiseaux sont également de précieux auxiliaires du jardin, qu’il faut encourager à rester. Dilemme…

La pose de filet à oiseaux est dangereuse : les animaux s’emprisonnent dedans et meurent captifs.

Quant aux épouvantails, ils ont prouvé leur inefficacité sur le cerveau trop intelligent des oiseaux.

Le cerf-volant en revanche est assez efficace : au moindre souffle de vent, le petit cerf-volant décolle au-dessus de votre arbre, et fera peur aux oiseaux qui craindront que ce soit un rapace.

Mon prunier est stérile, que faire ?

Si votre prunier est franc (semé), vous pouvez soit le greffer, soit le faire polliniser par un autre prunier.

Plantez un prunier noir (prunus ingrat) dans les parages, il pollinisera votre prunier et en améliorera la qualité des fruits.

La taille du prunier reine Claude ne doit pas supprimer tous les bourgeons en fleurs : gardez des bourgeons sur le bois de l’année.