Déchets verts : tarifs d’enlèvement et recyclage

Branchages, feuilles mortes, herbes sèches, tiges et fleurs fanées, restes de légumes du potager…

Les déchets verts ne manquent jamais au jardin. Qu’ils proviennent de la cuisine (épluchures) ou du jardin (taille, tonte et entretien).

Que faire de ces déchets biodégradables ?

Nous vous disons tout sur le cycle de collecte et de valorisation, au niveau individuel et collectif.

tarif déchets verts

Quels sont les déchets verts ? 

Ce que l’on appelle communément déchets verts, ou biodéchets, sont des déchets végétaux.

C’est-à-dire les résidus (secs ou humides) végétaux de votre jardin, à l’exception des produits phytosanitaires ou végétaux ayant fait l’objet d’un traitement phytosanitaire.

ce sont :

  • les feuilles mortes
  • les résidus de tonte
  • les résidus d’élagage et de taille
  • les résidus de débroussaillage
  • les fleurs fanées
  • les fruits et légumes abîmés
  • les épluchures de fruits et légumes

Ce ne sont pas:

  • Les litières minérales pour animaux ne sont pas biodégradables, et doivent être jetées avec les autres déchets ménagers.
  • Les déchets verts de plantes classées espèces exotiques invasives ne doivent pas être compostés (elles pourraient s’y multiplier spontanément). Elles doivent être jetées avec les déchets ménagers pour incinération.
  • Les morceaux de bois de construction, les planches, les poutres, les palettes démontées et autres morceaux de menuiserie sont des déchets bois, et à ce titre ils font l’objet d’une collecte et d’un recyclage par un circuit différent. Tout comme le papier et le carton.
  • Tout ce qui est résidu organique non végétal (viande, os, carcasse d’animal mort, peau, sang, purin, fumier, restes de poissons, etc.) est également exclu de cette filière de valorisation.
  • Tout ce qui est pâtes, céréales, graisse et préparations culinaires

Besoin d'un jardinier pour votre jardin ?

Que faire de vos déchets verts ?

Du point de vue réglementaire la collecte des déchets verts est régie par le décret du 7 février 1977, relatif à la collecte des déchets encombrants, leur élimination par la loi cadre du 15 juillet 1975.

recyclage des déchets verts

La réglementation de traitement des déchets verts prévoit deux options quant au devenir des déchets verts :

  1. les recycler individuellement en compostage ou paillis à utiliser au jardin pour apporter un complément organique à l’humus et protéger les plantations de la sécheresse ou du froid
  2. les jeter dans un bac vert adapté en déchetterie pour un recyclage ou valorisation collective

Pourquoi valoriser les déchets verts ?

  • En se décomposant lentement, les déchets verts laissés « à pourrir » produisent du méthane gazeux nocif qui aggrave le phénomène de gaz à effet de serre et donc le réchauffement climatique.
  • Ils attirent les nuisibles (insectes, rongeurs).
  • Ils constituent un risque d’incendie.
  • Les végétaux malades peuvent contaminer les autres.
  • Ils mettent longtemps à se décomposer et présentent un risque de champignons et moisissures.
  • Ils sont une ressource oganique précieuse et utile au jardin en compost ou paillis une fois recyclés.

Où les jeter ?

bac à dechets verts

Toutes les déchetteries sont désormais équipées de bacs verts pour le recyclage et la valorisation des déchets végétaux.

Ils sont valorisés selon le cas :

  • auprès des agriculteurs en litière, compost ou paillis
  • incinérés pour produire de l’énergie ou du chauffage

Il est donc interdit de jeter les déchets verts de jardinage avec les ordures ménagères.

  • Soit votre déchetterie a des bacs et vous devez les y déposer vous-même.
  • Soit votre commune a un système d’enlèvement des déchets verts gratuit (hebdomadaire, mensuel ou à la demande).
  • Soit vous devrez les faire enlever par une entreprise de collecte à vos frais.

Peut-on brûler les déchets verts ?


Le brûlage à l’air libre, dans une cheminée ou dans un incinérateur individuel des déchets verts est interdit.

Les scientifiques ont fait le lien entre le brûlage de déchets verts et le rejet de toxines dans l’atmosphère. Les émissions enregistrées sont des sources avérées de troubles immunitaires, troubles endocriniens et de la fonction de reproduction. La dioxine émise est un cancérigène avéré.

De plus, brûler les déchets verts engendre des risques d’incendie, des nuisances olfactives et des fumées irritantes pour les voisins.

Le brûlage des déchets verts est puni par une amende de 450 €.

Le recyclage individuel des déchets verts

Au niveau individuel et pour vous éviter le débarras de déchets verts, il existe deux façons de recycler vos végétaux :

Le compostage

compostage de dechets verts

Le compostage consiste à laisser se dégrader et maturer les déchets verts dans un bac de compostage.

La matière organique produite, appelée compost, sera dispersée au jardin, dans le potager, sur la pelouse ou dans les plantations en pot, pour enrichir l’humus de la terre et apporter des nutriments au sol qui sans cela s’érode naturellement et s’appauvrit.

Les micro-organismes et vers de terre contenus dans le compost sont de précieux alliés pour aérer le sol, renforcer l’immunité des plantes et repousser les maladies et nourrir les racines.

Le compost est un engrais naturel et écologique. Il remplace le « terreau » que vous achetez en jardinerie et représente donc une économie.

On estime en 2020 qu’en France, le compostage individuel permet de recycler plus de 30 % des déchets des ménages.

Vous pouvez acheter ou fabriquer vous-même un bac à composter ou utiliser un composteur thermique ou lombricomposteur.

Certaines mairies fournissent gratuitement des composteurs, des associations également. Renseignez-vous localement.

  • Installez-le dans un endroit sec et ombragé près de votre jardin, à proximité du tuyau d’arrosage pour l’humidifier de temps en temps.
  • Assurez-vous que les petits animaux (rongeurs, serpents, batraciens…) ne puissent pas entrer à l’intérieur de votre compost en plaçant des planches à ses pieds.
  • Idéalement vous aurez deux bacs à compost : dans le second vous pourrez mettre le compost plus ancien et plus décomposé, après l’avoir tamisé au tamis de jardin.

Dans le composteur

  • Algues
  • Carton sans scotch et sans encre, détrempé
  • Cendres froides
  • Cheveux, plumes, poils
  • Copeaux et sciure de bois.
  • Coquilles d’œufs
  • Coquilles de moules
  • Coton
  • Épluchures des fruits et légumes
  • Essuie-tout et mouchoirs en papier
  • Feuilles de thé
  • Feuilles et mauvaises herbes
  • Fruits et légumes avariés
  • Litière végétale sans déjections
  • Marc de café
  • Marc de café et son filtre
  • Mousse
  • Pain, gâteaux
  • Papier journal, détrempé
  • Résidus de taille et d’élagage (branches de moins de 2 cm de diamètre coupées en tronçon)
  • Rouleau de papier toilette non utilisé
  • Tontes de gazon  
  • Vaisselle compostable

Dans la poubelle

  • Agrumes (trop acides)
  • Coquilles d’huîtres
  • Dosettes de café
  • Graines de courges et cucurbitacées (susceptibles de germer)
  • Graisse animale
  • Laitages
  • Noyaux
  • Os
  • Papier glacé ou imprimé
  • Pâtes
  • Poisson
  • Restes de résineux : aiguilles de pin très acides, pommes de pin, branches de sapin…
  • Riz
  • Sachets de thé
  • Suie de cheminée
  • Viande  

Le broyage (paillis)

broyeur de déchets

Grâce à un broyeur de végétaux, vous pouvez transformer vos déchets de taille et d’élagage en paillis.

Le paillis se fait avec les déchets d’arbres, d’arbustes et de plants à bois.

Le broyage des bois de menuiserie, bois traité, bois de chantier ou de démolition est interdit.

Avec le produit obtenu, mais également avec des feuilles mortes, ou résidus de tonte ou paille, vous pourrez pailler vos plantes, pour les protéger à la fois contre le gel et contre la sécheresse.

Cette couverture écologique du sol apportera à long terme un complément organique à la terre, aérera l’humus, et ralentira la pousse des adventices.

Le broyeur de branches est un appareil permet de réduire considérablement le volume des déchets végétaux. Il existe de nombreux modèles de broyeurs aux motorisations et systèmes de coupe différents.

Votre choix se fera en fonction de la surface de votre jardin, de la nature et de la taille de vos branchages, et du type de broyat que vous souhaitez obtenir.

On trouve des broyeurs à lames, à rotor à couteaux ou à turbines et des machines électriques ou thermiques.

Vous pouvez également ponctuellement louer un broyeur thermique si vous avez un volume important de végétaux à broyer. Ce mécanisme de coupe permet un débit de traitement rapide et un broyage très fin Le diamètre des branches peut aller jusqu’à 10 cm avec les broyeurs thermiques de capacité professionnelle.

Certaines communes mettent également à disposition de leurs habitants des broyeurs dont l’utilisation peut être payante ou gratuite.

Le mulch est une forme de broyage/paillage : la tondeuse spéciale mulching laisse sur place et répartit les déchets de tonte, nourrissant l’herbe et les racines et aère et fertilise la pelouse.

Litière et nourriture pour animaux

Selon le contenu de vos déchets verts, vous pouvez également utiliser le paillis en litière pour vos lapins, poules, cochons, chevaux, vaches, moutons…

Les poules et cochons seront ravis de vous débarrasser de vos épluchures de légumes et fruits et légumes abîmés.

De vieilles bûches pourries et percées ou entassées doit une petite pile de feuilles mortes dans un endroit calme au jardin feront un abri idéal pour les insectes et les hérissons.

Laissez aussi de petits tas de poils d’animaux et de petites brindilles et branches fines pour que les oiseaux les utilisent pour construire leurs nids !

Le prix des déchets verts

Tarifs enlèvement et recyclage

L’évacuation des branchages est généralement facturée 15 à 20 € au mètre cube, en complément d’un travail de jardinage ou d’élagage. Si seul l’enlèvement des déchets est confié à l’entreprise, comptez un minimum de 60 € par mètre cube.

Les communes qui proposent une collecte des déchets verts peuvent soit proposer le service gratuitement, soit facturer une redevance pour la collecte. Renseignez-vous en mairie pour savoir si votre commune propose ce genre de prestation de ramassage.

Auprès d’une entreprise d’évacuation des déchets verts, l’enlèvement sera facturé au volume en mètres cubes, ou au poids, selon la nature des déchets.

Il se peut qu’en sus de son tarif d’enlèvement et de collecte, l’entreprise vous facture une taxe de déchetterie. Celle-ci correspond au montant du coupon de dépôt en déchetterie que doivent payer les professionnels et qui est leur participation au prix du débarras des encombrants. Cette taxe peut aller de 5 à 17 € selon la région et le volume de vos déchets.

Si vous avez un volume très important de déchets, le prix de location d’une benne à déchet vert commencera à partir de 300 € et peut monter jusqu’à 800 €. Il faudra ensuite faire collecter cette benne : le prix du transport est inclus dans la location.

À qui faire appel pour l’enlèvement des déchets verts à domicile ?

L’enlèvement et le traitement des déchets verts peuvent être une prestation :

• Des entreprises de jardinage
• Des entreprises spécialisées en collecte de déchets
• Des entreprises de service à la personne
• Du service de collecte d’ordures de la commune dans certains cas.

Prix des équipements de compostage et recyclage des déchets verts

Vous aurez besoin pour la gestion de vos déchets verts de quelques équipements.

Prix d’un composteur

Différents types de composteurs sont disponibles sur le marché, si vous ne souhaitez pas fabriquer vous-même votre composteur en palettes ou bois recyclé.

Type de composteur

Fonctionnement

Prix d’un composteur

Composteur rotatif ou composteur à tambour

composteur baril

La décomposition est accélérée.
Pas besoin d’aérer manuellement le compost.
Placez vos déchets dans le baril rotatif et faites-le tourner quelques secondes à chaque fois que vous ajoutez de la matière.
La rotation permet l’oxygénation et évite les mauvaises odeurs.
Ce type de composteur en baril peut également avoir une rotation électrique ou thermique.

65-200 €

Bac à compost

compost en bois

Privilégiez le plastique recyclé ou du bois non traité.
L’ouverture par le haut avec un couvercle est plus pratique.
Optez pour un modèle à tiroir ou double bac.
Choisissez un modèle avec un nombre suffisant d’aérations.
Pensez à vous équiper d’un aérateur de compost (ou une simple fourche pourra faire l’affaire) afin de retourner et aérer régulièrement votre compost.

30-150 €

Lombricomposteur ou vermicomposteur

lombricomposteur

Fonctionne uniquement avec des déchets de cuisine (pas de branchages, feuilles…)
Utilisation de vers (pas de lombrics contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire) pour accélérer la décomposition de la matière organique.
Permet la production de « thé de compost » : une sorte de jus riche en nutriments pour les plantes. Pour récolter ce liquide, vous devrez choisir un modèle avec robinet de vidange.
Choisissez un modèle multi plateaux pour récupérer le compost mûr sans retourner tout le composteur.
Achetez un modèle opaque : les vers n’apprécient pas la lumière.
Attention : garder vos vers de compostage actifs et vivants peut s’avérer difficile si vous ne les alimentez pas suffisamment (ils mangent la moitié de leur poids chaque jour) oui si vous mettez au compost des déchets non adaptés ou qui les rendent malades.
Le lombricomposteur doit être conservé dans un endroit sombre, entre 13° et 25°.

80-120 €

aerateur compost

Le prix d’un aérateur de compost ou fourche de compost va de 10 à 25 €.

Prix d’un broyeur de végétaux

broyeur dechets verts

De 100 à 1200 €.
Environ 50 € la demi-journée à la location.

Prix d’un sac à déchets verts

sac dechets verts

Le sac de jardin, sac vert ou sac à déchets verts vous permettra de ramasser, stocker et transporter vos déchets verts jusqu’à la déchetterie sans salir votre voiture si vous n’avez pas de remorque.

Pratique, résistant, léger, durable et réutilisable le sac de jardinage est économique et écologique. Il est lavable et résistant à la déchirure et à l’humidité.

Choisissez un sac de bonne contenance, ni trop petit ni trop grand (pensez au poids une fois plein !). Il en existe de 30 à 450 litres.

Les sacs à déchets verts existent également pour brouette ou chariot de jardin, avec des crochets et velcro pour épouser la forme de votre équipement.

Le prix d’un sac à déchets verts va de 5 à 20 €.

Que faire si ma déchetterie ne prend pas les déchets verts ?

Toutes les déchetteries acceptent désormais les déchets verts.

Si votre déchetterie refuse de prendre vos déchets végétaux sans justification (traitement phytosanitaire, plantes invasives, traces de polluants ou de goudron, présence de déchets inertes…), contactez votre mairie et la direction de l’établissement pour faire suivre l’information.

Où déposer les feuilles mortes ?

  • En déchetterie dans le bac à déchets verts.
  • Dans votre composteur.
  • Directement sur le sol, comme paillage, sur une épaisseur de 2 à 5 cm.

    Les aiguilles de résineux ne sont pas adaptées au paillage.